A la une dans notre dossier spécial sobriété : Mobilité durable : la sobriété doit définir nos déplacements

AccorHotels : les économies d’énergie dans les hôtels

Dédé - Superstar

Dédé est le spécialiste autoproclamé de la RSE et du Développement Durable sur le Web. Superstar de e-RSE depuis de nombreuses années, il partage avec vous le meilleur, rien que ça. Pour le contacter, dede@comeen.com

Voir tout


Dans le cadre de notre opération CAC21, nous avons permis aux internautes d’interroger des entreprises du CAC40 sur leur politique environnementale. Au total, les internautes ont posé plus d’une centaine de questions aux 20 entreprises qui ont accepté le défi #CAC21. En vidéo, les entreprises ont répondu. Vous pouvez consulter l’ensemble des vidéos et des questions sur notre page CAC21.

Arnaud Herrmann, Directeur du Développement Durable chez AccorHotels décrit les normes environnementales des bâtiments du groupe.

Karine, architecte, interpelle AccorHotels :

« Quels systèmes d’économie d’énergie sont mis en place dans vos hôtels actuellement et que prévoyez vous de faire à l’avenir dans ce domaine ? »

Arnaud Herrmann, Directeur du Développement Durable chez AccorHotels :

Bonjour Karine. Vous vous doutez bien effectivement que dans un groupe hôtelier qui compte 3800 hôtels que la question de l’énergie est fondamentale. C’est déjà un enjeu environnemental on a également une empreinte carbone de 4,7 millions de tonnes et c’est un enjeu économique. Quand on met bout à bout les factures d’énergie de tous nos hôtels ça représente un demi milliard d’euros donc c’est un poste de coût significatif et évidemment ça fait des années qu’on cherche à optimiser cette consommation d’énergie à travers le monde. Donc pour ce faire on agit vraiment sur tous les leviers. La première chose qu’on ai faite c’est de mettre en place un système de pilotage et de monitoring pour avoir des données sur lesquelles s’appuyer, faire des analyses et ensuite orienter la maintenance pour optimiser les équipements en place.

On va travailler ensuite sur les usagers, les comportements. On a par exemple donné des consignes, des formations à nos équipes de cuisine, pour qu’ils prennent le réflexe de couper le gaz, couper les fours quand ils sont en pause et que le service est interrompu et puis on va travailler évidemment sur les équipements sur l’infrastructure on a par exemple généralisé l’usage des lampes LED sur toutes les chambres et tous les bâtiments. On a généralisé les interrupteurs qui vont couper en central l’alimentation de a chambre. On a étendu l’utilisation de pompes à chaleur performantes de centrales de production de chaud performantes, et puis aussi travaillé sur l’infrastructure, l’isolation.

Ça ne nous empêche pas de réfléchir à aller plus loin et sur les axes sur lesquels on travaille beaucoup. Moi je suis convaincu de ce sujet qui est émergent qui est les bâtiments intelligents et on réfléchit très sérieusement à ce qu’on automatise l’architecture automatique. Je prends un exemple c’est que si on détecte qu’une chambre d’hôtel va être inoccupée pendant les 24 ou 48 prochaines heures, eh bien automatiquement le système coupera toute l’alimentation de la chambre, et la remettra en température progressivement 3-4 heures avant l’arrivée du client. Et puis un autre système auquel on croit beaucoup c’est toutes les progressions technologiques qui seront apportées que ce soit sur les systèmes de génération d’énergie renouvelable, que ce soit les stockages d’électricité, les batteries voire les piles à combustible.

Et puis ces petits systèmes qui émergent très locaux : on pense par exemple à avoir des serrures qui alimentent en énergie la serrure électronique avec la clé, avec l’énergie mécanique qui est utilisée à chaque fois qu’on ouvre la porte, ou des systèmes de micro-hydroliennes qui seraient dans les canalisations et qui permettraient d’alimenter en énergie les capteurs et donc de rendre le système autonome en énergie.

Je ne souhaite pas m’inscrire pour l’instant >

Comprendre, c’est pouvoir agir.

Pour vous aider à renforcer vos connaissances sur le long terme, nous vous proposons de rejoindre notre communauté en vous inscrivant à notre newsletter hebdomadaire.

Dans ce monde complexe qui se dessine devant nous...

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition. Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4x4, nous pensons que l’information doit être libre. Mais cela ne peut se faire sans vous.   Nous avons besoin de vous pour construire avec nous une information de qualité et gratuite pour tous, pour la diffuser, pour la partager autour de vous, mais aussi pour nous aider à préserver notre indépendance financière. Chaque fois que vous contribuez par exemple à hauteur de 50 euros (17 euros après déduction fiscale), ce sont 2 000 citoyens qui sont mieux informés sur des sujets d’avenir.   Merci d’avance, en espérant continuer longtemps à construire avec vous une information digne de notre avenir, L'équipe éditoriale de Youmatter.
À votre tour d'agir !
0
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé