Les Campus aussi Pensent au Bien-Être de leurs Étudiants !

Pauline Pingusson

Pauline Pingusson

Pauline, 27 ans, est de formation littéraire, complétée par un diplôme en management et un Mastère Spécialisé en Management Stratégique du Développement Durable à Skema Business School. Après un premier stage chez Graines de Changement pour Campus Responsables en 2010 et un passage en ONG aux Etats-Unis, Pauline a rejoint l'équipe de Graines de Changement en 2012 pour travailler sur la consommation responsable, et se consacre désormais au pilotage de Campus Responsables.

Voir tout

La qualité de vie au travail est devenue un sujet incontournable en entreprise. Désormais, la « QVT » est partout, même dans les campus. En effet, la notion de bien-être ne démarre pas avec la vie professionnelle, mais dès la vie étudiante, une période structurante pour les jeunes. En cette semaine de la Qualité de Vie au Travail, Pauline Pingusson, chargée du projet Campus Responsables, revient sur le Tour de France du bien-être étudiant.

Campus Responsables et Pernod Ricard engagés sur les problématiques de qualité de vie étudiante

Depuis 2013,  Campus Responsables a lancé, en partenariat avec Pernod Ricard, une réflexion autour du bien-être étudiant. Il s’agit d’un thème aux diverses facettes : accompagnement psychologique des étudiants mais aussi hygiène de vie, santé physique, qualité des espaces de travail… Tous ces aspects participent au bien-être d’un étudiant au cours de ses études.

Un guide « Bien-être étudiant » et une formation ont été proposés aux campus membres du réseau. En 2016, le Tour de France du bien-être étudiant a été lancé, ce programme d’accompagnement personnalisé permet à 5 campus-pilotes de s’engager pleinement sur ces sujets.

5 campus-pilotes s’engagent autour du Tour de France du bien-être étudiant

Tour-de-France-Campus-QVT

Montage d’un Pôle Prévention au sein des associations étudiantes, mise en place d’une semaine du bien-être étudiant, création de Wellness Center… Chaque campus-pilote bénéficie d’un accompagnement personnalisé dans la mise en place opérationnelle de ses actions, grâce à un encadrement individuel, des temps forts collectifs, et une boîte à outils et des ressources pour mieux s’informer sur le bien-être étudiant.

Alors que Kedge Business School, l’EM Lyon business school et Centrale Lyon se concentrent sur un dispositif pérenne d’accompagnement des étudiants axé plus spécifiquement sur la santé au travers de Wellness Center, Montpellier Business School et Neoma Business School préparent l’organisation une « Semaine du bien-être étudiant » à la rentrée 2016, consacrée aux différents aspects de l’hygiène de vie estudiantine : alimentation saine, vie sociale et affective, pratique du sport, etc. Montpellier Business School a aussi mis en place un réseau de référent Prévention au sein de ses associations étudiantes pour assurer une meilleur dialogue avec l’administration durant l’organisation d’événements et de soirées.

GDC 5 campus

Au travers de cet accompagnement, Campus Responsables et Pernod Ricard, militent pour une plus grande prise en compte du bien-être des étudiants au sein des établissements d’enseignement supérieur, une démarche ayant à la fois un impact sur la qualité de vie au cours des études ainsi que sur leur vie professionnelle future.

À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

  • poilagratter
    Belle opération marketing pour Montpellier Business School qui déménage entre 2 autoroutes et à côté de l'aéroport alors qu'un projet de Campus Vert leur était proposé...C'est certainement le "bien être" des étudiants qui était au coeur de la décision...
    • Montpellier BS
      Vous avez oublié à côté d'une gare et d'un arrêt de tramway aussi... ;-) Soit autant de transports en commun à proximité qui éviteront à nos étudiants, à nos visiteurs et aux collaborateurs de Montpellier BS de prendre la voiture et de se retrouver dans les embouteillages matin et soir.