statistiques-oceans-developpement-durable

Acidification des océans : définition – C’est quoi, quelles conséquences, quelles solutions

Last modified on 24 Novembre 2019

Qu’est-ce que l’acidification des océans ? Qu’est-ce qui la cause ? Quelles sont les conséquences ? Comment réduire l’acidification des océans ?

Définition de l’acidification des océans

L’acidification des océans désigne la baisse progressive du pH des océans causée notamment par les pollutions humaines. L’océan devient alors de plus en plus acide, ce qui perturbe l’écosystème océanique.

L’acidification des océans est un phénomène complexe avec de multiples conséquences sur les équilibres écosystémiques mondiaux. De plus en plus de scientifiques s’inquiètent de l’accélération de l’acidification des océans.

Acidification des océans : qu’est-ce que c’est ? Explications du phénomène

ocean-richesse-eco-conception

Quel est le pH des océans ?

Comme tous les liquides, les océans ont un pH, c’est-à-dire un potentiel hydrogène. Ce pH mesure l’activité des hydrons dans le liquide, autrement dit le degré d’acidité un de basicité du liquide.

Plus le pH d’un liquide est bas, plus le liquide est acide, et plus le pH est élevé, plus le liquide est alcalin. Le pH moyen des océans se situe normalement autour de 8.25 : c’est ce niveau qui permet un développement optimal de la vie marine telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Le problème, c’est que depuis plusieurs décennies, le pH des océans a tendance a diminuer : il se situerait aujourd’hui autour de 8.14 soit une baisse de 0.1 point de pH.

Pourquoi les océans deviennent plus acides ? Les causes de l’acidification des océans

Les cause de l’acidification des océans sont multiples. Les trois principales sont :

  • l’absorption de surplus de CO2 par les océans
  • l’absorption de composés azotés par l’océan
  • l’absorption de composés soufrés par l’océan

L’acidification des océans par le CO2

C’est principalement le CO2 absorbé par l’océan qui est responsable de l’acidification globale des océans. En effet, depuis la révolution industrielle, les sociétés humaines dégagent des quantités importantes de gaz à effet de serre, notamment du CO2 dans l’atmosphère, ce qui cause entre autre le réchauffement climatique. Mais tout ce CO2 ne reste pas dans l’atmosphère : une partie est absorbée par les plantes et les arbres, mais la plus grande partie est absorbée par les océans (environ un tiers).

Le CO2 se dissout progressivement dans l’eau et cela produit (entre autre) de l’acide carbonique qui réduit le pH de l’eau. Depuis 250 ans l’océan a absorbé des centaines de millions de tonnes de CO2 globalement, et ce surplus de CO2 a grandement contribué à augmenter le niveau d’acidité des océans.

Le rôle des composés azotés dans l’acidification des océans

Les activités humaines et en particulier les activités agricoles contribuent à émettre dans l’atmosphère de grandes quantités de composés azotés, représentés notamment par le N2O (protoxyde d’azote). Lorsque ces composés azotés se dissolvent dans l’océan, ils ont eu aussi des propriétés acidifiantes et contribuent à l’acidification globale des océans.

Comparée à l’acidification engendrée par l’augmentation des émissions de CO2, celle générée par la perturbation du cycle de l’azote est plutôt faible, mais elle commence à devenir un sujet préoccupant, notamment près des littoraux ou les activités agricoles sont importantes.

Comprendre l’acidification des océans en vidéo

Pour plus de détails afin de mieux comprendre l’acidification des océans, vous pouvez consulter cette vidéo explicative publiée par le YouTuber Le Réveilleur.

Acidification des océans : quelles conséquences ?

L’acidification est un problème écologique préoccupant. Même si une baisse de 0.1 point de pH peut sembler dérisoire en soi, un tel changement peut avoir des conséquences importantes sur l’écosystème.

Conséquences de l’acidification des océans sur le plancton

L’acidification des océans a une conséquence principale, c’est qu’elle affecte la capacité du plancton océanique a se renouveler. En effet, de nombreuses espèces de plancton ont besoin d’un pH spécifique pour se développer. Si le pH est trop bas (que l’océan est trop acide) ces espèces ne parviennent plus à structurer leurs squelettes calcaires et ont du mal à se développer.

Or le plancton est à la base de l’écosystème marin : il sert de fondation à la chaîne alimentaire, mais surtout, il contribue à l’oxygénation des océans, et par extension à la production de l’oxygène de l’atmosphère.

En résumé : plus l’océan devient acide, moins le plancton se développe et moins il produit d’oxygène nécessaire à l’équilibre océanique et atmosphérique. À terme, si les populations de plancton s’effondrent, cela pourrait avoir des conséquences sur la quantité d’oxygène de l’air que nous respirons.

Conséquences de l’acidification des océans sur les coraux

De la même façon, les scientifiques estiment que l’acidification des océans affecte les coraux. Les coraux sont des animaux à la structures souvent calcaires, qui sont la base de milieux écologiques très riches en biodiversité : les barrières de corail. Comme le plancton, en milieu acide le corail a du mail à développer ses structures calcaires, il est donc plus vulnérable.

On pense qu’une grande part de la dégradation du corail dans le monde est imputable à l’acidification des océans. En disparaissant, le corail emporte bien souvent avec lui tout un écosystème de poissons, d’algues et d’organismes endémiques qui constituent une chaîne importante du monde marin.

Conséquence de l’acidification des océans sur la biodiversité marine

L’acidification des eaux océaniques a également des conséquences variées sur la biodiversité marine. Poissons, crustacés, algues et organismes marins réagissent tous de façon différente avec l’évolution du pH.

Les scientifiques ont mis en évidence que certains poissons vivent des changements dans leurs comportements ou leurs métabolismes quand le pH diminue. Certains sont plus fragiles, d’autres qui ont du mal à trouver leur nourriture doivent se déplacer ce qui perturbe les équilibres locaux.

Pour l’instant, il est difficile d’évaluer tous les effets de l’acidification des océans sur la vie marine, mais il est probable qu’elle ait des conséquences très importantes à long terme.

Les autres effets et conséquences de l’acidification des océans

Enfin, l’acidification des océans pourrait aussi avoir des conséquences multiples sur les écosystèmes marins, conséquences qu’il est aujourd’hui encore difficile de comprendre parfaitement. Circulations océaniques, mortalité des crustacés, toxicité, érosion : l’acidification des océans constitue une menace écologique systémique difficile à quantifier.

Comment réduire l’acidification des océans : quelles solutions ?

oceans réchauffement climatique causes conséquences

Pour lutter contre l’acidification des océans, la principale mesure est de réduire les émissions de CO2 d’origine humaine. Si la quantité de CO2 rejetée dans l’atmosphère diminue, le CO2 dissout dans l’océan diminuera également ce qui ralentira le phénomène d’acidification.

Limiter les rejets azotés et soufrés est aussi une manière de limiter l’acidification des océans, bien que l’impact de ces rejets soit minimal comparé à l’impact du CO2.

Le problème c’est que ces mesures impliquent de redéfinir en profondeur notre système économique. En effet, pour réduire les émissions de CO2 mondiales, il faut réduire massivement nos consommations d’énergie, changer nos modes de consommation, réduire notre dépendance aux énergies fossiles. C’est donc un véritable chantier de transition écologique à mettre en oeuvre d’urgence.

L’acidification des océans dans le monde

En 2014, une étude menée par une équipe de chercheurs du Lamont-Doherty Earth Observatory de l’Université de Columbia a cherché à cartographier le phénomène d’acidification des océans sur l’ensemble de la planète.

Les résultats montrent que tous les océans de la planète sont touchés par le phénomène. Au niveau géographique, ce sont particulièrement les zones équatoriales et les océans proches des pôles qui sont affectées. Le Pacifique équatorial est largement touché mais c’est notamment sa partie Nord, proche des côtes russes et nord-américaine. Globalement, les zones proches des côtes sont également fortement affectées par l’acidification des océans.

acidification des océans carte

À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.