La parité femmes-hommes au travail : l’exemple de la Pharma

Alexia Le Barbier

Maman épanouie de 3 enfants, Alexia Le Barbier possède 8 années d’expérience dans l’industrie pharmaceutique chez Pfizer. Elle est Responsable des opérations RH et est en charge de la mission Handicap au sein de Pfizer France.

See all

La lutte contre les inégalités en entreprise s’est dotée d’un nouvel outil depuis mars 2019 : l’index d’égalité professionnelle femmes-hommes, décidé par le ministère du Travail, qui permet d’évaluer les différences de rémunération et de promotion dans chaque entreprise. Si l’égalité salariale entre femmes et hommes est inscrite dans la loi depuis 1972, la réalité est bien différente. En France, les femmes sont payées en moyenne 9 % de moins que les hommes à poste et âge égaux. Qu’en est-il du secteur pharmaceutique ? Le point avec Alexia Le Barbier, responsable RH chez Pfizer France.

Evaluer l’égalité professionnelle sur le critère salarial

Désormais, l’égalité salariale femmes – hommes à poste équivalent fait l’objet d’une obligation de résultats et non plus simplement d’une obligation de moyens. Avec l’index de l’égalité professionnelle, les entreprises vont pouvoir mesurer où elles en sont. Le secteur de l’industrie pharmaceutique en France est plutôt féminisé, avec 57 % de femmes, et même 71 % chez Pfizer France. Les entreprises du médicament sont particulièrement attentives aux enjeux de parité. L’index d’égalité professionnelle imposé aux entreprises de plus de 250 salariés a permis de montrer que notre secteur d’activité fait partie des « bons élèves », avec pour l’immense majorité des notes supérieures à 75, et même plus de 90 pour les leaders.

Une note de 92 sur 100 pour Pfizer

Chez Pfizer, notre culture d’entreprise est profondément inclusive. Une enquête interne annuelle a ainsi indiqué que 93 % de nos collaborateurs considèrent que leur équipe facilite l’inclusion de personnes d’origines diverses. Sur la question de la parité entre les sexes, Pfizer SAS a obtenu la note de 92 sur 100, un score élevé qui est le fruit de notre politique en faveur de l’égalité notamment salariale. Il montre aussi que nous avons encore une marge de progrès pour atteindre la note maximale ! Sous la forme d’une note sur 100, l’index se compose de cinq grands critères. Les inégalités salariales sont celles qui pèsent le plus sur la note finale. Pfizer France a obtenu les résultats suivants pour l’année 2018 : écarts de rémunération selon l’âge et la catégorie d’emploi (37 sur 40 points), égalité d’accès à une augmentation individuelle (20 sur 20 points), égalité d’accès à une promotion (15 sur 15 points), pourcentage de salariées augmentées au retour de leur congé maternité (15 sur 15 points), répartition entre hommes et femmes parmi les 10 plus hautes rémunérations (5 sur 10 points).

Notre politique grand angle en faveur de l’égalité professionnelle

Notre politique en faveur de l’égalité Femmes-Hommes s’articule autour de quatre priorités : la rémunération d’abord, en corrigeant les écarts de salaire en cas de disparité constatée, la promotion professionnelle ensuite, en sensibilisant régulièrement les managers sur les dispositions légales en matière d’égalité professionnelle, puis l’articulation entre l’activité professionnelle et la vie personnelle, en développant des solutions d’organisation du temps de travail, et enfin les conditions de travail, en apportant une attention particulière aux salariés à temps partiel et aux femmes enceintes. Nous agissons concrètement pour que les hommes et les femmes chez Pfizer s’épanouissent au sein de notre entreprise et l’équilibre entre les sphères privée et professionnelle contribue beaucoup au bien-être au travail. Nos collaborateurs bénéficient d’un jour de télétravail par semaine, deux avec l’accord du manager. Plusieurs services autour de la parentalité ont été mis en place.

Une femme à la tête de Pfizer France

Fait rare au sommet des entreprises du médicament, Pfizer France est dirigé par une femme, Henriette Rosenquist, depuis décembre 2018. De nationalité danoise, notre présidente est sensible aux questions d’égalité femmes-hommes. Au Danemark, la question de la parité entre les sexes est abordée d’une manière très différente par rapport à la France : on considère que ce qui est bien pour la femme l’est aussi pour l’homme. Ce sujet est vécu comme un combat de société qui inclut à la fois les hommes et les femmes et non comme une conquête des femmes sur les hommes. L’accès aux postes à responsabilité est aussi une réalité chez Pfizer comme le montre la composition actuelle de notre Comité de Direction, qui compte 8 femmes et 7 hommes. Ces résultats probants ne signifient pas que nous avons atteint nos objectifs, nous restons au contraire attentifs et mobilisés sur cet enjeu sociétal !

Your turn to take action!
Show how much this topic matters to you
Share to raise awareness
Comment
Share your experience with the community
Subscribe to our newsletter to stay up-to-date

Comments

You must be logged in to post a comment.

There are no comments yet. Signup and login to be the first to share your experience or ask more details to the author.