conseil rse confinement

Clément Fournier - Rédacteur en chef

Youmatter

Formé à Sciences Po Bordeaux et à l'École des Mines de Paris aux enjeux sociaux, environnementaux et économiques, Clément est depuis 2015 rédacteur en chef de Youmatter.

Voir tout

Après le confinement, la vie des entreprises va devoir reprendre, et avec elle, leurs politiques RSE. Voici 3 conseils pour faciliter la transition.

Avec le confinement et la crise du coronavirus, beaucoup de choses sont mises en pause dans les entreprises. Parmi elles, bien souvent, les politiques RSE. Difficile de continuer à travailler sur les projets RSE lorsque tout le reste de la société est confinée. Difficile de se projeter dans le reporting annuel ou dans les indicateurs comme les émissions de CO2 lorsque l’entreprise est en difficulté.

À partir du 11 mai, quand l’activité des entreprises va reprendre, progressivement, la RSE va devoir elle aussi se remettre sur ses deux jambes. Voici 3 conseils pour faciliter la transition.

1- Former les collaborateurs aux enjeux RSE

Les études le montrent : 90% des démarches RSE n’atteignent pas leurs objectifs parce que les collaborateurs de l’entreprise ne sont pas suffisamment formés, investis et engagés dans la démarche.

En ce moment, avec le confinement, alors qu’une grande partie des salariés sont confinés et en télétravail, c’est le moment pour remédier à ça. Il est possible de préparer des sessions de formation pour mieux préparer les collaborateurs aux enjeux de la responsabilité de l’entreprise. Il est possible de profiter du confinement pour les aider à s’informer sur les grandes lignes de la démarche de l’organisation.

Ou tout simplement de les sensibiliser aux grands enjeux de société comme l’écologie ou la santé, comme nous le faisons depuis plusieurs semaines maintenant grâce à notre quiz spécial : le Global Sustainability Challenge.

Au moment de la reprise, lorsqu’il faudra prendre de nouvelles habitudes pour continuer à travailler malgré le virus, il sera aussi possible d’en profiter pour créer aussi de nouvelles habitudes liées à la RSE : tri, recyclage, économies d’énergie…

2- Organiser les projets RSE autour de la relance post-Covid

Pour relancer les politiques RSE après le confinement, il sera bien-sûr nécessaire de prendre en compte les spécificités de la période. On ne pourra pas exiger des entreprises qu’elles reprennent leur vie comme avant et que les projets RSE d’hier soient les mêmes que ceux de demain.

Nécessairement, il faudra faire des ajustements. La priorité sera peut-être dans un premier temps donnée à la reprise de l’activité, à la relance de l’entreprise. Mais il est possible pour les départements RSE de s’organiser pour structurer leurs projets des prochains mois autour de cette situation exceptionnelle.

Comment ? En accompagnant des associations qui participent à l’effort du moment, en mettant ses capacités de production au service des besoins particuliers de la période, en accompagnant les soignants. Mais aussi en accompagnant les salariés dans leur retour au travail, en co-construction avec les ressources humaines. Ou tout simplement en aidant les petits fournisseurs qui seront certainement en difficulté après cette période compliquée.

3- Profiter du moment pour accélérer

Enfin, pour se relever, la RSE devra aussi saisir l’opportunité que représente ce moment charnière. La crise a fait monter un certain nombre de prises de conscience : la nécessité de diversifier ses fournisseurs, de développer des chaînes d’approvisionnement résilientes et plus responsables, de développer les mécanismes de travail à distance ou de flexibilité au travail. Autant de sujets qui concernent au premier chef la RSE.

Profiter de cette prise de conscience, cela signifiera savoir mettre sur la table les sujets qui comptent pour son organisation. Parfois, cela signifiera bousculer les habitudes et les certitudes, mettre les pieds dans le plat. Parfois, il faudra se battre contre une organisation qui sera certainement trop occupée à vouloir reprendre le plus vite possible ses vieilles habitudes. Mais c’est le moment où jamais de lancer enfin des projets ambitieux qui remettent profondément en cause le modèle de l’entreprise d’hier.

Photo par You X Ventures sur Unsplash

Dans ces temps de désinformation et fakenews où les sujets qui comptent vraiment sont trop souvent oubliés ou torturés dans la sphère médiatique…

 

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition.
Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4×4, nous pensons que l’information doit être libre.
Mais cela ne peut se faire sans vous.

 

Chaque soutien compte. Un message nous fera toujours plaisir, vous savoir sur nos réseaux sociaux FacebookLinkedin, et Twitter est un honneur ainsi que si vous êtes pro, vous savoir abonné à notre newsletter ! Mais soyons clairs, nous avons aussi besoin de votre soutien financier pour mettre l’information de qualité sur le devant de la scène.

 

Réaliser un don déductible de votre impôt sur OKpal

 

Une question ? Un doute ? Découvrez qui nous sommes ou contactez-nous

À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.