demarche-achats-responsables

5 étapes pour démarrer une démarche achats responsables

Clément Fournier - Rédacteur en chef

Youmatter

Formé à Sciences Po Bordeaux et à l'École des Mines de Paris aux enjeux sociaux, environnementaux et économiques, Clément est depuis 2015 rédacteur en chef de Youmatter.

Voir tout

Comment démarrer et structurer une démarche d’achats responsables dans son entreprise ? Voici 5 étapes essentielles à prendre en compte, issues du dernier livre blanc EcoVadis.

De plus en plus d’entreprises voudraient se lancer dans une démarche d’achats responsables, poussées à la fois par les évolution réglementaires (la loi Sapin 2, le devoir de vigilance) et par l’intérêt stratégique de sécuriser sa chaîne d’approvisionnement.

Mais passer à l’action n’est pas forcément évident : par où commencer, comment ne pas sacrifier sa performance financière ou stratégique, comment faire concrètement… De nombreuses questions se posent.

Dans son dernier Livre Blanc, EcoVadis se penche sur le sujet et propose 5 étapes pour démarrer une démarche achats responsables. Les voici.

1 – Achats responsables : pensez rentabilité

Avant toute chose, il faut garder à l’esprit que se lancer dans une démarche d’achats responsable ne veut pas dire qu’il faut sacrifier ses performances financières, bien au contraire.

Plusieurs études ont montré qu’agir pour une supply chain plus responsable réduisait les risques liés à l’approvisionnement. Que cela permettait aussi de réduire les coûts, notamment liés aux ruptures d’approvisionnement. En gros : cela ne vous coûtera pas forcément plus cher d’adopter une posture plus responsable dans votre politique d’achats. Cela pourrait même vous permettre d’économiser de l’argent.

Mais pour cela, il faut penser à la rentabilité du projet : comment peut-on réduire ses coûts en optant pour des fournisseurs plus durables, plus sûrs, plus responsables. Comment se tourner vers des achats plus responsables peut améliorer le coût du capital de l’entreprise et son attractivité auprès des investisseurs. Comment l’approvisionnement peut-il améliorer l’image des produits auprès des clients ?

Dans un contexte où les consommateurs cherchent de plus en plus des produits locaux, issus de matières durables, responsables et/ou plus saines, plus écologiques, il y a probablement des opportunités de croissance sur ces enjeux. Même chose pour les investisseurs qui s’intéressent de plus en plus aux critères RSE et ESG.

Identifier ces opportunités de création de valeur, c’est s’assurer d’une démarche achats responsable rentable.

2 – Évaluez votre maturité sur les achats responsables

Deuxième étape pour démarrer sa démarche achats responsables : évaluer sa maturité au regarde des enjeux de la supply chain responsable.

L’entreprise est-elle déjà avancée sur certains sujets ? Quels sont ceux au contraire où elle est très en retard par rapport aux normes du secteur ? Quelles sont les stratégies mises en oeuvre par les concurrents en termes de chaîne d’approvisionnement responsable ? Quel est le périmètre de leurs programmes d’action et d’évaluation ? Existe-t-il des associations sectorielles qui travaillent sur ces questions et qui pourraient partager avec vous les bonnes pratiques ?

L’idée, à ce stade, c’est de savoir identifier les points faibles et les points forts de votre chaîne d’approvisionnement et d’avoir une idée plus précise de ce qu’il est possible de mettre en place, de ce qui marche et de ce qui ne marche pas bien.

3 – Cherchez les signaux d’alertes et les risques sur votre chaîne d’approvisionnement

Il est aussi possible d’identifier les leviers les plus efficaces en cherchant les points de faiblesse de votre chaîne d’approvisionnement.

Quelles sont les ruptures d’approvisionnement les plus fréquentes ? Concernent-elles des fournisseurs de rang 1 ? Peut-on les identifier facilement ? Quelles sont les ruptures liées à des enjeux de RSE ? Quelles sont les stratégies pour gérer une rupture d’approvisionnement ?

En répondant à ces questions, on peut facilement identifier les mesures qui permettraient de les prévenir ou de les gérer plus facilement. Un système de surveillance des fournisseurs, voire d’évaluation, par exemple, peut-être une première démarche dans le cadre d’une politique d’achats responsables.

4 – Identifiez les exigences développement durable de vos clients

En prenant le problème par l’autre extrémité, on peut aussi se questionner sur les besoins de ses clients en matière de développement durable et d’achats responsables.

Que ce soient vos clients BtoB ou vos clients BtoC, il est fondamental d’identifier leurs attentes et leurs exigences. Production locale ? Approvisionnement écologique ? Dimension sociale ? Quels sont les critères qui importent le plus à vos clients ? Vous pouvez en discuter avec vos équipes commerciales et RSE, pour avoir une idée plus précise.

Avec ces informations il est plus simple d’orienter sa démarche achats vers les enjeux qui comptent.

5 – Intéressez-vous aux fournisseurs engagés

Enfin, dernière étape : comparer vos fournisseurs à des fournisseurs “engagés”. À travers les baromètres et autres indicateurs de performance RSE, vous pouvez identifier des fournisseurs engagés et commencer à établir des relations avec eux.

Pour cela, il faut toutefois investir dans une connaissance plus précise de ses fournisseurs (potentiels et actuels) et de faire un vrai travail d’évaluation et de comparaison.

Plus d’informations dans le Livre Blanc EcoVadis.

Photo by Guillaume Bolduc on Unsplash

Dans ces temps de désinformation et fakenews où les sujets qui comptent vraiment sont trop souvent oubliés ou torturés dans la sphère médiatique…

 

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition.
Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4×4, nous pensons que l’information doit être libre.
Mais cela ne peut se faire sans vous.

 

Chaque soutien compte. Un message nous fera toujours plaisir, vous savoir sur nos réseaux sociaux FacebookLinkedin, et Twitter est un honneur ainsi que si vous êtes pro, vous savoir abonné à notre newsletter ! Mais soyons clairs, nous avons aussi besoin de votre soutien financier pour mettre l’information de qualité sur le devant de la scène.

 

Réaliser un don déductible de votre impôt sur OKpal

 

Une question ? Un doute ? Découvrez qui nous sommes ou contactez-nous

À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.