A la une dans notre dossier spécial sobriété : Mobilité durable : la sobriété doit définir nos déplacements

accompagner parentalité entreprise

Valentine Ambert - Rédactrice - Youmatter

Rédactrice pour Youmatter. Formée à Sciences Po Lyon, spécialisée sur les enjeux de développement en Afrique subsaharienne contemporaine et investie dans les secteurs de la RSE, du progrès social et de la transition écologique.

Voir tout

Mieux concilier parentalité et vie professionnelle, un enjeu de bien-être pour les salariés mais aussi de performance pour l’entreprise… Comment s’y prendre ? Voici quelques conseils.

Dans un précédent article, nous avons vu les besoins rencontrés par les salariés-parents dans la conciliation de leur activité professionnelle et de leurs responsabilités éducatives. Il s’agit là d’un enjeu primordial pour les entreprises puisque les problèmes personnels peuvent facilement empiéter sur la qualité de vie au travail et finalement entraîner de mauvais résultats professionnels.

Tandis que 92% des salariés trouvent important le sujet de l’équilibre des temps de vie, 60% d’entre eux estiment que leur employeur « ne fait pas beaucoup de choses » pour les aider à équilibrer leurs temps de vie selon le baromètre OPE de la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle.

Employeurs, vous trouverez dans cet article quelques clés pour soutenir la parentalité de vos salariés-parents et la concilier avec la vie professionnelle.

Accompagner la parentalité, un véritable enjeu pour l’entreprise

Une gestion concertée de l’organisation et de la flexibilité du travail a un impact positif sur l’image et le bon fonctionnement de l’entreprise. Augmentation de la productivité, diminution de l’absentéisme, les politiques de soutien à la parentalité ont de nombreux avantages.

En aidant les parents dans leur vie quotidienne avec les enfants, l’entreprise accroît la motivation de ses collaborateurs et améliore ainsi leur performance individuelle et collective. En permettant de se projeter positivement et à long terme dans l’entreprise, même avant d’avoir des enfants, ce type de politique a l’avantage de fidéliser ses salariés mais aussi d’attirer de nouveaux talents.

Avoir un mode d’organisation flexible, qui s’adapte au rythme de vie des parents permet dans d’éviter trop de stress, d’épuisement voire de burn-out. Les salariés-parents sont en effet soumis à une forte pression et travaillent dans des conditions plus spécifiques. Une culture de santé et d’écoute au sein de l’entreprise est gage d’une politique efficace en matière de qualité de vie au travail.

Par ailleurs, l’accompagnement de la parentalité est également bénéfique pour la réduction des inégalités hommes/femmes. Aujourd’hui, nombre de tâches domestiques et familiales restent l’apanage des femmes, notamment les soins aux enfants, malgré une évolution plus égalitaire au cours de ces dernières années et la volonté des hommes de prendre de plus en plus part à ces responsabilités. Quand on sait que la rémunération et l’impact sur la carrière sont les principaux freins au recours au temps partiel ou au congé parental d’éducation, on voit que l’entreprise peut jouer là un rôle en matière de réduction des inégalités entre les sexes.

L’accompagnement de la parentalité s’inscrit donc pleinement dans une démarche RSE puisque l’entreprise fait le choix de prendre en compte les besoins et les attentes des salariés-parents, renforçant ainsi le bien-être et la motivation des collaborateurs, et son propre engagement sociétal.

Top 8 des mesures pour accompagner concrètement les salariés–parents dans la conciliation de leur vie professionnelle et de leurs responsabilités éducatives

Management bienveillant, horaires et services adaptés ou encore prestations financières, nombreuses sont les solutions à mettre en place par l’entreprise pour soulager les responsabilités parentales de leurs collaborateurs et ainsi favoriser leur engagement et leur bien-être

1. Privilégier une organisation du travail flexible

La vie scolaire des enfants rythme le quotidien des parents. C’est pourquoi la sensibilisation des managers à ce sujet est essentielle afin qu’ils ne programment pas des réunions trop tôt ou trop tard dans la journée, et qu’ils recourent
si nécessaire au télétravail par exemple. Sensibiliser les autres collaborateurs, ceux qui n’ont pas d’enfants ou qui en ont des plus âgés est aussi important. Sans compter que ceux-ci peuvent également profiter de cette plus grande souplesse dans l’organisation du travail. Le dialogue est bien souvent le meilleur moyen pour éviter des tensions internes inutiles.

2. Mettre à disposition des solutions d’accompagnement scolaire

Certaines entreprises proposent une aide financière aux parents pour qu’ils puissent souscrire à des réseaux d’accompagnement scolaire, souscrire à un site internet payant ou encore payer un professeur particulier dans le but d’aider les enfants des collaborateurs à réaliser leurs devoirs et soulager les salariés d’un poids. C’est une solution d’autant plus intéressante pour les salariés « peu qualifiés » qui peuvent rencontrer des difficultés à accompagner leurs enfants dans l’apprentissage scolaire.

3. Proposer des services qui facilitent la vie quotidienne

Certaines entreprises mettent en place pour leurs employés des chèques CESU préfinancés (Chèque Emploi Service Universel) destinés à la garde d’enfant. Un dispositif qui peut être apprécié par les parents en cas de déplacement professionnel, ou en cas de besoin de garde lorsque l’enfant est malade par exemple. La garde d’enfant occasionnelle peut ainsi être prise en compte et payée grâce au CESU chèque domicile.

Par ailleurs, pour faciliter le quotidien des salariés-parents, l’entreprise peut les informer sur les démarches à suivre pour s’inscrire par exemple à Pajemploi, l’offre de service des Urssaf destinée à simplifier les formalités administratives pour les parents employeurs qui font garder leurs enfants. Informer les parents sur les différents congés liés à la venue d’un enfant est également une disposition bienvenue qui peut éviter les recherches souvent chronophages.

4. Organiser des ateliers et des conférences parentalité

Certaines entreprises organisent des conférences et ateliers, en invitant des experts, pour parler de sujets qui touchent à la parentalité, afin d’aider les salariés-parents dans leur quotidien avec leurs enfants, et leur permettre ainsi une meilleure disponibilité en entreprise. Y sont abordés des sujets autour des réseaux sociaux, du cyber harcèlement ou encore de la pornographie.

5. Accorder une aide financière pour la rentrée scolaire

Le CSE de l’entreprise peut également choisir d’offrir un bon d’achat aux parents à l’occasion de la rentrée scolaire. C’est un dispositif qui peut être mis en place pour tous les salariés ayant des enfants âgés de moins de 26 ans, peu importe la nature de l’établissement : établissement scolaire, lycée professionnel, centre d’apprentissage…

6. Faire preuve de souplesse, notamment lors des temps forts de la scolarité

Si pour de nombreux événements familiaux comme une naissance, un mariage ou un décès, le droit du travail prévoit des autorisations d’absence, ce n’est pas le cas lorsqu’un parent souhaite accompagner son enfant à l’occasion de son premier jour de classe par exemple. Cette absence ne sera justifiée que si elle est autorisée par une convention collective ou une autorisation particulière de l’employeur. Certaines conventions collectives, sous certains critères comme l’âge des enfants, le niveau scolaire etc, prévoient des autorisations d’absence pour la rentrée scolaire. C’est le cas de la convention collective de la coiffure qui autorise pour cet événement une absence de 3 heures, sans réduction de rémunération, pour les salariés ayant des enfants scolarisés de 13 ans au plus.
La bienveillance de l’employeur et les usages au sein de l’entreprise pour accorder quelques heures de retard au salarié à l’occasion d’un concours ou encore de la rentrée de son enfant sont autant de gestes positifs motivant l’employé à s’investir.

7. Accorder un soutien particulier aux parents-délégués

Certains parents sont également élus pour représenter les autres parents d’élèves dans les écoles. Ils participent alors à diverses instances telles que les conseils d’école, les conseils d’administration des établissements scolaires, les conseils de classe… Ce statut de parent-délégué nécessite une disponibilité qui n’est pas toujours évidente à concilier avec sa vie professionnelle.
En 2016, l’Observatoire de la qualité de vie au travail et le ministère de l’Éducation nationale ont présenté la Charte du salarié parent‐délégué. Ce texte a vocation à encourager et accompagner la prise de conscience par les employeurs du rôle des parents d’élèves délégués et l’importance de la valorisation de cet engagement pour les salariés. Dans le cadre de cet engagement, le salarié développe des compétences qui peuvent être mises en avant par exemple.

8. Respecter les temps de vie personnels et garantir le droit à la déconnexion

De la même manière qu’il est important de préserver des horaires de travail raisonnables pour tout le monde, il est nécessaire, pour conserver un climat de travail efficace et serein, et pour le respect de l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle de ne pas solliciter ses collaborateurs le soir, le weekend ou les jours de congé. Il est d’ailleurs fortement souhaitable que cet engagement soit pris pour l’ensemble des collaborateurs.

Photo by Thiago Cerqueira on Unsplash

Dans ce monde complexe qui se dessine devant nous...

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition. Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4x4, nous pensons que l’information doit être libre. Mais cela ne peut se faire sans vous.   Nous avons besoin de vous pour construire avec nous une information de qualité et gratuite pour tous, pour la diffuser, pour la partager autour de vous, mais aussi pour nous aider à préserver notre indépendance financière. Chaque fois que vous contribuez par exemple à hauteur de 50 euros (17 euros après déduction fiscale), ce sont 2 000 citoyens qui sont mieux informés sur des sujets d’avenir.   Merci d’avance, en espérant continuer longtemps à construire avec vous une information digne de notre avenir, L'équipe éditoriale de Youmatter.
À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.