A la une dans notre dossier spécial sobriété : Mobilité durable : la sobriété doit définir nos déplacements

conservation aliments stop gaspillage

15 astuces anti-gaspi pour conserver ses aliments plus longtemps

Valentine Ambert - Rédactrice - Youmatter

Rédactrice pour Youmatter. Formée à Sciences Po Lyon, spécialisée sur les enjeux de développement en Afrique subsaharienne contemporaine et investie dans les secteurs de la RSE, du progrès social et de la transition écologique.

Voir tout

Comment éviter le gaspillage alimentaire chez soi ? Comment garder ses aliments plus longtemps ? Voici 15 astuces à pratiquer au quotidien.

Chaque année, selon l’ADEME, 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont jetées dans notre pays. Dans les ordures ménagères et assimilées, on trouve l’équivalent de 20 kg par habitant et par an de déchets alimentaires, dont 7 kg de produits alimentaires encore emballés.

Dans notre article Quels sont vraiment l’ampleur et le coût du gaspillage alimentaire, on mettait en évidence le triple enjeu du gaspillage alimentaire :

  • environnemental : si le gaspillage alimentaire était un pays, il serait le 3ème plus gros pollueur mondial
  • économique : en France, le coût du gaspillage alimentaire est estimé à 16 milliards d’euros annuels
  • éthique et social : la nourriture jetée chaque année en France pourrait permettre de nourrir 10 millions de personnes

Ce gaspillage massif dans les pays industrialisés a lieu dans les supermarchés, mais aussi chez nous. Apprendre à bien conserver ses aliments fait aussi partie de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Des fruits qui mûrissent trop vite ? Des tomates ou des melons qui perdent leur goût ? On vous dévoile dans cet article quelques gestes simples pour conserver vos aliments un maximum de temps tout en préservant leurs qualités gustatives, et tenter de limiter le gaspillage alimentaire.

1 – Bien organiser son frigo

Première étape : le réfrigérateur. Sachez que la partie la plus froide est au-dessus du bac à légumes et la partie la plus chaude est en haut du frigo. Tout ce qui est cru et que l’on achète au rayon frais, c’est au-dessus du bac à légumes. En revanche, les produits cuits, les fromages et les yaourts doivent être placés en haut.

2 – Identifier les aliments qui se placent au frigo et ceux qui n’aiment pas le froid

Certains fruits et légumes craignent les variations de température et se conservent mieux au frigo. C’est le cas des asperges, des champignons, des choux-fleurs, des cerises ou encore des raisins. Mais ce n’est pas le cas de tous !
Plusieurs aliments n’aiment pas du tout l’humidité du frigo et perdent leurs qualités gustatives avec le froid. Donc dans sa corbeille de fruits, on range les bananes, les melons, les ananas, les nectarines, les tomates, les abricots, ou encore les agrumes.

On placera dans un lieu sec, à l’air libre et de préférence à l’abri de la lumière les courges, citrouilles, potirons, les oeufs, les pommes de terre mais aussi l’ail, l’échalotte ou encore l’oignon (séparément des pommes de terre).

3 – Privilégier les sacs en papier

Attention aussi aux sacs en plastique qui bloquent le passage de l’air et favorisent le pourrissement des aliments. L’idéal est encore un sac en papier éventuellement percé de petits trous.

4 – Organiser sa corbeille de fruits et légumes

Il est important de ranger ses fruits et légumes dans le bon ordre dans la corbeille afin que les plus gros n’écrasent pas les plus fragiles. Les produits les plus lourds comme les agrumes ou les melons devront donc être placés au fond de la corbeille, et par-dessus les plus légers.

5 – Eviter certains mélanges de fruits

Gare aux mélanges : tous les fruits ne doivent pas forcément être placés dans la même corbeille, au risque de voir certains mûrir trop rapidement et pourrir. Cela n’a rien à voir avec la qualité de l’aliment, mais au fait que certains fruits dégagent de grandes quantités d’éthylène, un gaz inodore et incolore qui continue de faire mûrir le fruit. Ce sont les fruits dits « climactériques », et il vaut mieux éviter de les mélanger. Les pommes et les bananes sont ceux qui émettent la quantité de gaz éthylène la plus élevée, ce sont donc surtout eux qu’ils faut isoler. Par contre, si votre avocat par exemple n’est pas assez mûr, n’hésitez pas à le placer à côté d’une banane ou d’une pomme !

6 – Empêcher la germination des pommes de terre avec une pomme

L’éthylène est aussi un inhibiteur naturel de la germination. Il permet donc de freiner la germination des pommes de terre. Placez une pomme dans le filet pour les conserver plus longtemps !

7Séparer les bananes selon leur maturité

Pour éviter que les bananes ne mûrissent trop vite, séparez les bananes très mûres de votre régime de banane. Et si vraiment vos bananes sont trop mûres, n’hésitez pas à les réutiliser en pâtisserie, dans un cake à la banane ou pour des pancakes.

8 – Fruits ou légumes entamés : les arroser de jus de citron

L’acide citrique contenu dans le jus de citron limite le brunissement dû à l’oxydation par l’air. Arroser ses morceaux de fruits et de légumes de jus de citron permet donc de les conserver plus longtemps.

9 – Les feuilles d’essuie-tout pour absorber l’humidité

Certains aliments sont très sensibles à l’humidité et pourrissent beaucoup plus vite si l’environnement est humide. C’est le cas de la salade par exemple. En plaçant une feuille d’essuite-tout dans la salade bien essorée ou même dans la salade en sachet permet d’absorber l’excédent d’humidité et éviter que l’eau ne stagne au fond. Cette astuce permet de prolonger la durée de vie de la salade de quelques jours, en changeant la feuille d’essuie-tout lorsque c’est nécessaire.

10 – Laver les fruits rouges avec quelques gouttes de vinaigre blanc

Quelques gouttes de vinaigre blanc diluées dans de l’eau froide permettent de tuer une grande partie des bactéries et moisissures ce qui ralentit la dégradation de l’aliment. S’il est déconseillé de laver systématiquement ses fruits et légumes avant de les ranger, cette astuce est d’autant plus conseillée pour les produits fragiles et difficiles à conserver comme les fruits rouges. Il suffit de les tremper dans de l’eau légèrement vinaigrée et de surtout bien les sécher avant de les placer par exemple dans un tupperware avec de l’essuie-tout, au frigo. Sachez aussi que les fruits rouges se congèlent très bien. S’ils sont trop abîmés, faites un coulis !

11Couper les feuilles des légumes racines

En séchant, les fanes des carottes ou encore des radis vont déshydrater les légumes et accélérer leur décomposition. Les couper permet donc de diminuer la perte d’humidité pour augmenter leur période de conservation. Et ne les jetez pas ! Les fanes de nombreux légumes sont comestibles : pesto aux fanes de fenouil, velouté aux fanes de radis, galette aux fanes de carottes, laissez libre cours à votre imagination !

12 – Faire un bouquet avec les herbes aromatiques

Une fois récoltées, les herbes aromatiques sont très fragiles et flétrissent rapidement. Pour conserver leur saveur et leur apparence intactes, faites-en un petit bouquet et placez-les dans un verre d’eau, au frigo. Pensez à renouveler l’eau tous les 2 ou 3 jours.

13La conservation par déshydratation

Une autre technique de conservation des aliments à laquelle on pense moins souvent est celle du séchage. Au four traditionnel, la température idéale pour déshydrater les aliments est de 65°. Une température plus élevée cuira les aliments au lieu de les sécher et la croûte empêchera l’eau de s’évaporer. Une méthode plus rustique consiste à exposer ses fruits et légumes coupés en lamelles sur une grille ou des lattes en bois par exemple, en plein soleil, pendant un ou plusieurs jours. Pensez à protéger les aliments d’un tissu fin pour éviter que les insectes ne viennent sur les aliments, et rentrez-les la nuit. Plus l’aliment contient d’eau, plus la phase de déshydratation sera longue. Pour les herbes, il suffit de réaliser des petits bouquets et de les suspendre tête en bas, à l’ombre, protégés d’un sac en papier percé. Avec cette technique, vous pourrez déguster de délicieux fruits secs par exemple !

14 – Envelopper son pain dans un torchon

La méthode la plus basique pour conserver du pain frais consiste à l’envelopper dans un linge type torchon ou sac à pain, éventuellement dans un sac en papier. Il faut ensuite le placer dans un endroit sec, entre 14 et 18° car le chaud déssèche le pain plus rapidement et le froid ne lui permet pas de préserver toutes ses qualités gustatives. Pour le pain de mie, une astuce de grand-mère consiste à placer une branche de céleri dans le sac afin qu’il moisisse moins rapidement et conserve son moelleux.

15 – Penser aux bocaux

Pour les fruits et légumes secs ainsi que les céréales, les bocaux sont vos alliés ! Ils protègent les aliments des moucherons, mites et autres petites bêtes tentées de faire un tour dans votre placard.

Photo by Ello on Unsplash

Dans ce monde complexe qui se dessine devant nous...

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition. Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4x4, nous pensons que l’information doit être libre. Mais cela ne peut se faire sans vous.   Nous avons besoin de vous pour construire avec nous une information de qualité et gratuite pour tous, pour la diffuser, pour la partager autour de vous, mais aussi pour nous aider à préserver notre indépendance financière. Chaque fois que vous contribuez par exemple à hauteur de 50 euros (17 euros après déduction fiscale), ce sont 2 000 citoyens qui sont mieux informés sur des sujets d’avenir.   Merci d’avance, en espérant continuer longtemps à construire avec vous une information digne de notre avenir, L'équipe éditoriale de Youmatter.
À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.