Biodiversité en entreprise : Caroline Renoux reçoit Véronique Dham

Clément Fournier - Rédacteur en chef

Youmatter

Formé à Sciences Po Bordeaux et à l'École des Mines de Paris aux enjeux sociaux, environnementaux et économiques, Clément est depuis 2015 rédacteur en chef de Youmatter.

Voir tout

Après le climat, c’est à la biodiversité de devenir l’un des enjeux majeurs des politiques RSE. Décryptage avec le podcast Trajectoire, lancé par Birdeo, People4Impact et Youmatter.

Désormais, ça y est, le climat fait partie intégrante des politiques RSE. L’enjeu s’est structuré progressivement autour d’indicateurs de mesure de plus en plus précis, comme le Bilan Carbone. Une typologie d’actions de plus en plus diverses s’est développée, permettant aux entreprises d’agir pour réduire leurs émissions de CO2.

Et si c’était maintenant au tour de la biodiversité ? Tentons de comprendre cet enjeu à travers le premier numéro du podcast des métiers à impact, Trajectoire, lancé par Birdeo, le cabinet de recrutement spécialisé en RSE et impact positif, People4Impact, la plateforme des freelances de l’impact positif et de l’engagement sociétal, et Youmatter, votre média des transitions. À retrouver sur Ausha, Apple Podcasts, Spotify, Deezer, et PodcastAddict.

Au programme de ce premier épisode ? Un entretien avec Véronique Dham, experte biodiversité, notamment auprès de l’IPBES (le GIEC de la biodiversité), qui accompagne les entreprises souhaitant intégrer la biodiversité dans leurs réflexions et sensibiliser leurs équipes.

La montée en puissance des enjeux de biodiversité

Depuis quelques années, on a pris conscience que les enjeux de biodiversité sont fondamentaux, et qu’ils sont en plus intimement liés à ceux du climat. On observe ainsi la multiplication des études sur la disparition des insectes ou des oiseaux, sur la dégradation des coraux ou du micro-plancton océanique. Les scientifiques se mobilisent sur le sujet et parlent désormais de “sixième extinction de masse”.

L’enjeu est donc de taille. Partout dans le monde, les acteurs sont de plus en plus contraints de s’engager sur les sujets de biodiversité. Des coalitions d’acteurs commencent à émerger, à l’image du récent One Planet Summit qui a rassemblé gouvernements et entreprises autour des sujets de biodiversité. Des réglementations émergent, comme en 2016 en France avec la Loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages.

Les entreprises face à l’enjeu de la biodiversité

De fait, les entreprises sont de plus en plus confrontées à la question de leur impact sur la biodiversité. Le problème, c’est que beaucoup d’entreprises ignorent encore comment mettre en oeuvre une stratégie de prise en compte de la biodiversité.

Se pose d’abord la question de la mesure d’impact : quand pour le climat, il existe des outils très structurés et désormais bien connus, c’est une autre histoire pour la biodiversité. Pourtant, les outils existent. Les entreprises de la construction et de l’aménagement, soumises depuis longtemps à la question de leur impact biodiversité, les utilisent au quotidien. Et ces outils continuent de se structurer : en 2020, la CDC a ainsi lancé le Global Biodiversity Score (GBS), l’équivalent “biodiversité” du bilan carbone.

Pour les PME, des outils aussi commencent à émerger : on peut par exemple citer le label Biodiversity Progress, qui aide les petites entreprises à structurer leur démarche.

Une fois les impacts identifiés, reste à savoir comment mettre en oeuvre une stratégie de gestion de ces impacts. Et là encore, beaucoup d’entreprises ne savent pas par où commencer.

Un enjeu profond de sensibilisation

Le problème, c’est qu’il existe encore des freins très culturels à un vrai engagement des entreprises sur les sujets de la biodiversité. Le premier d’entre eux est sans doute le manque de connaissance du sujet. Il est parfois difficile de faire le lien entre son business et la biodiversité.

Difficile de comprendre les liens subtils qui existent entre un modèle de production et son impact sur la nature et les espèces vivantes. Difficile aussi de bien voir comment réduire cet impact ou l’améliorer. Il faut donc faire de la pédagogie, notamment auprès des dirigeants, afin de faire rentrer dans la culture des entreprises le réflexe biodiversité, les ordres de grandeurs et les principaux enjeux.

Avec ce travail de sensibilisation, de nouvelles pratiques finiront par émerger, et bientôt, la biodiversité sera, comme le climat, au coeur des politiques d’engagement RSE des entreprises.

Dans ce monde complexe qui se dessine devant nous…

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition.
Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4×4, nous pensons que l’information doit être libre.
Mais cela ne peut se faire sans vous.

 

Nous avons besoin de vous pour construire avec nous une information de qualité et gratuite pour tous, pour la diffuser, pour la partager autour de vous, mais aussi pour nous aider à préserver notre indépendance financière.
Chaque fois que vous contribuez par exemple à hauteur de 50 euros (17 euros après déduction fiscale), ce sont 2 000 citoyens qui sont mieux informés sur des sujets d’avenir.

 

Merci d’avance, en espérant continuer longtemps à construire avec vous une information digne de notre avenir,

L’équipe éditoriale de Youmatter.

À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.