Bouygues : le bilan carbone des matériaux de construction

Dédé - Superstar

Dédé est le spécialiste autoproclamé de la RSE et du Développement Durable sur le Web. Superstar de e-RSE depuis de nombreuses années, il partage avec vous le meilleur, rien que ça. Pour le contacter, dede@comeen.com

Voir tout

[chimpy_form forms= »8″]

Consultez les autres réponses données par Bouygues :

Bouygues va-t-il s’associer à des producteurs d’énergie renouvelables pour lancer des quartiers à énergie renouvelable ?

Que fait TF1 pour sensibiliser au développement durable ?

Où en est Bouygues dans l’intégration des normes environnementale dans le bâtiment ?

Que fait Bouygues pour un urbanisme plus durable ?

Bouygues peut-il intégrer des matériaux renouvelables à ses constructions ?

Ou sur notre playlist Bouygues, environnement et climat.


Dans le cadre de notre opération CAC21, nous avons permis aux internautes d’interroger des entreprises du CAC40 sur leur politique environnementale. Au total, les internautes ont posé plus d’une centaine de questions aux 20 entreprises qui ont accepté le défi #CAC21. En vidéo, les entreprises ont répondu. Vous pouvez consulter l’ensemble des vidéos et des questions sur notre page CAC21.

Fabrice Bonnifet, Directeur Développement Durable du groupe Bouygues revient sur la politique développement durable du groupe.

 

Alice, étudiante à l’ISIGE interroge Bouygues :

Les activités de production de matériaux de construction sont-elles comptabilisées dans le bilan carbone du groupe, et quid des émissions liées aux usages de l’ouvrage ?

Fabrice Bonnifet, Directeur Développement Durable du groupe Bouygues :

Alors oui bien sûr les matériaux de construction sont forcément pris en compte dans le bilan carbone, ça pèse vraiment très lourd. Les matériaux de construction c’est à peu près 30% du bilan carbone d’un bâtiment. Mais quand on fait le bilan carbone en coût carbone complet d’un bâtiment, on s’aperçoit que c’est pas les matériaux qui pèsent le plus lourd ni l’énergie grise pour fabriquer ces matériaux, mais ce sont en fait les déplacements (déplacements domicile travail, et déplacements des usagers du bâtiment). Donc une fois qu’on sait ça et qu’on calcule le bilan carbone sur le scope complet, non seulement il faut travailler bien sûr sur les matériaux de construction pour utiliser des matériaux de construction moins émissifs, il faut travailler bien sûr sur l’efficacité énergétique active et passive du bâtiment pour moins consommer en phase d’exploitation du bâtiment notamment les consommations d’énergie associées à l’utilisation du bâtiment (le chauffage, la climatisation si il y’en a et l’éclairage).

Mais aussi il faut s’intéresser surtout aux déplacements et donc travailler sur les technologies de démobilité et faire en sorte que les collaborateurs puissent ne pas forcément bouger pour faire certaines tâches, donc par exemple la visioconférence, et aussi ce qui est important c’est de mettre à disposition des collaborateurs ou des habitants dans un logement des solutions de transport doux pour éviter autant que faire ce peut qu’ils utilisent les voitures thermiques pour se déplacer. Parce que tout ça c’est comptabilisé dans le bilan carbone. Donc aujourd’hui y’a des solutions qui existent, en fonction du bâtiment, d’un bâtiment à l’autre, de son emplacement, des contraintes qui peuvent exister, y’a pas de « one best way » y’a pas une seule solution qui peut-être mise en place mais il y a des solutions pour abaisser l’empreinte carbone globale d’un ouvrage, et c’est ce qu’on fait maintenant de façon systématique, car le bilan carbone en coût de carbone complet prend en compte maintenant l’ensemble du cycle de vie : les matériaux de construction, l’exploitation et bien sûr les usages.

Dans ce monde complexe qui se dessine devant nous…

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition.
Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4×4, nous pensons que l’information doit être libre.
Mais cela ne peut se faire sans vous.

 

Nous avons besoin de vous pour construire avec nous une information de qualité et gratuite pour tous, pour la diffuser, pour la partager autour de vous, mais aussi pour nous aider à préserver notre indépendance financière.
Chaque fois que vous contribuez par exemple à hauteur de 50 euros (17 euros après déduction fiscale), ce sont 2 000 citoyens qui sont mieux informés sur des sujets d’avenir.

 

Merci d’avance, en espérant continuer longtemps à construire avec vous une information digne de notre avenir,

L’équipe éditoriale de Youmatter.

À votre tour d'agir !
0
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé