Cinq astuces pour des vacances zéro-déchets !

Emma Henrich

Emma est experte RSE, spécialisée sur les sujets juridiques et le droit de l'environnement.

Voir tout

Si vous êtes sensible à la tendance zéro déchets, sans doute avez-vous déjà changé certaines de vos habitudes du quotidien en préférant par exemples acheter des produits en vrac, locaux et de saison. Sauf que vous partez en vacances sous peu, loin de l’épicerie qui vous permet d’apporter vos bocaux et de votre bac à compost. Bien évidemment, les vacances doivent rester un moment de détente durant lesquelles il est nécessaire de lâcher du lest, mais si vous ne voulez pas renier vos habitudes, avec quelques astuces faciles, vous pouvez tout à fait limiter vos déchets loin de chez vous. Pour vous y aider, voici cinq conseils pour conserver au mieux votre mode de vie zéro déchets en vacances ! 

1 – Anticipez quand vous faites votre valise ! 

Le zéro déchet à la maison nécessite de faire preuve d’organisation. Pour ne pas gaspiller la nourriture, il est nécessaire de vérifier les stocks d’aliments régulièrement afin d’éviter de jeter des fruits qui ne sont plus consommables ou encore d’acheter des doublons.
Et bien pour partir en vacances tout en limitant au maximum les déchets produits, la règle est la même : anticipez. Et cela commence dès l’étape de la valise.
Commencez donc par dresser une liste complète de ce qu’il vous faudra pendant les vacances selon le lieu et la durée de votre séjour.  Ainsi, à condition de vous référer à votre liste lorsque vous faites votre valise, vous éviterez le passage dans une supérette pour acheter une brosse à cheveux en plastique ou encore des mouchoirs par manque d’anticipation.

2 – Exit les bouteilles d’eau, les boîtes en plastique à usage unique, les couvertes jetables : emmenez vos couverts, gourdes et récipients 

Vous avez peut-être prévu de faire des pique-niques durant vos vacances, sauf que manger en pleine nature peut vite revenir à multiplier les déchets inutiles : paquets de chips individuels, salades de carottes en barquette, couverts jetables … Pourtant, ces différents déchets ne sont pas une fatalité. Ils peuvent tout à fait être évités.
Pour cela, encore une fois, il faut anticiper. Ainsi, si vous savez que les pique-niques à l’occasion de vos balades constitueront la plupart de vos repas, prenez avec vous des assiettes (en inox si vous craignez de casser celles en verre), des couverts, des gourdes, des sacs réutilisables et des serviettes en tissus.
Vous pourrez alors éviter la plupart des déchets inutiles, à condition toutefois de ne pas acheter d’aliments tout prêts et de cuisiner un minimum, ce qui nécessite également un peu plus d’organisation mais est loin d’être insurmontable. Une bonne baguette, quelques produits à tartiner achetés sur le marché, des tomates, un melon et le tour est joué pour un pique-nique à la fois gourmand et équilibré.

3 – Optez pour la trousse de toilette minimaliste et zéro déchets

Comme pour le zéro déchet au quotidien, les éléments d’hygiène en vacances peuvent vite être source d’une multiplication inutile des déchets.
Pour cela, la solution est simple : emmenez vos produits de salle de bain avec vous pour ne pas céder aux échantillons d’accueil en plastique, dans une approche minimaliste pour éviter de vous surcharger.
Pour les femmes notamment l’été, il n’est pas certain que vous utilisiez trois cotons lavables par jour si vous vous maquillez moins pour faire de la randonnée ou aller à la plage. Vous n’êtes donc pas obligées d’emmener tous vos produits pour vous maquiller ni l’intégralité de vos cotons démaquillants lavables.
De même, si vous vous protégez correctement du soleil avec une crème solaire adaptée à votre peau et à votre exposition, votre crème hydratante classique fera amplement l’affaire comme après-soleil.
Quant aux produits pour se laver, rien ne change. Si vous n’utilisez qu’un savon et un shampoing chez vous, faites de même en vacances et emportez-les. Cela sera plus économique et écologique !

4 – Apprenez à dire « Non » et à demander des alternatives

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas vous dira tout aficionado du mouvement zéro déchets. Sauf que cela peut vite s’avérer compliqué car qui dit vacances, dit plus de restaurants, de petits verres en terrasse, de tentations d’achat de souvenirs qui, avouons-le, finiront dans un tiroir une fois de retour.
Loin s’en faut de bannir les restaurants et les bars, mais n’hésitez pas à faire savoir lorsque vous commandez votre jus de fruits que vous n’avez pas besoin de la paille et au restaurant que la serviette en papier n’est pas nécessaire. A condition bien-sûr de savoir vous servir de vos couverts pour manger sans en mettre partout…
Dans le même ordre d’idées, si vous profitez de vos vacances pour découvrir les spécialités culinaires locales sur les marchés, n’hésitez pas à faire savoir aux commerçants que vous avez des pots en verre pour emmener les olives et que la barquette à usage unique n’est pas utile, ou encore que le sac en plastique pour la fougasse n’est pas nécessaire car vous avez votre propre sac.
La plupart des gens n’osent pas dire non ou faire savoir qu’ils ont leur propre contenant, car ils ont peur de déranger, de paraître impoli. Mais en expliquant votre démarche, au contraire, il y a de fortes chances que vous vous attiriez la sympathie de votre interlocuteur, qui vous racontera par la même occasion qu’il s’est mis ou remis au compost il y a peu.

5 – Privilégiez les modes de transports « slow » pour les déplacements sur place !

Si vous êtes partis loin, vous n’avez sans doute pas pu éviter de prendre la voiture, le train, ou encore l’avion. Sauf qu’une fois sur place, il y a fort à parier que de nombreuses choses à découvrir soit à proximité de votre lieu de vacances.
Ne cédez donc pas à la tentation du tout voiture et privilégiez autant que vous le pouvez les alternatives à disponibilité pour limiter les particules fines liés aux modes de transports polluants. De plus en plus d’endroits proposent des vélos à louer à la journée ou la semaine. Si vous êtes en France, il existe pléthore de circuits de randonnée ou de marche.
A défaut, l’utilisation des transports publics est un bon moyen de s’imprégner de la culture de la région, du pays… Et pourquoi pas de discuter avec les habitants du coin, pour avoir connaissance des endroits à connaître loin des sentiers battus et de la déferlante de touristes.
Ces quelques conseils vous permettront de limiter vos déchets pendant vos vacances en évitant de tomber dans les pièges classiques. N’oubliez pas cependant de profiter, les vacances sont faites pour cela. Et si vous avez mis en place d’autres astuces pour réduire vos déchets en vacances, n’hésitez pas à les partager !
Crédit image : Shutterstock.

À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.