A la une dans notre dossier spécial sobriété : Mobilité durable : la sobriété doit définir nos déplacements

Scope 1 : définition

Dernière modification le 21 Mai 2021

Scope 1 – définition : qu’est-ce que c’est ? À quoi ça sert ? Nous répondons à toutes vos questions sur le Scope 1.

Scope 1 : contexte

On parle de scope 1 dans le cadre d’un bilan d’émissions de gaz à effet de serre (GES). Lorsque l’on cherche à mesurer les émissions de gaz à effet de serre d’une entreprise ou d’un produit, on peut mesurer ces émissions selon plusieurs périmètres, du plus restreint au plus large.
Il existe trois périmètres de mesure de ces émissions : ce sont les scopes 1, 2 et 3. Pour plus d’informations à ce sujet, consultez notre définition des scopes 1, 2 et 3. 

Définition simple du scope 1

Le scope 1 est donc le périmètre le plus restreint de calcul des émissions de gaz à effet de serre que l’on peut utiliser dans un bilan carbone ou un bilan GES. Quand on mesure les émissions de GES sur le scope 1 d’une entreprise par exemple, on mesure en effet uniquement les émissions qui sont directement la conséquence des activités contrôlées par l’entreprise. Ainsi, on prend en compte les émissions liées aux usines de l’entreprise, à ses bâtiments et ses diverses installations, mais on ne prend pas en compte les émissions indirectes de l’entreprise (comme celles qui sont liées aux fournisseurs, aux transports ou à la production d’énergie).

Scope 1 : définition officielle et institutionnelle

L’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), l’organisme français qui diffuse les normes en matière de RSE et notamment de bilan carbone, donne la définition suivante du scope 1 :
Le scope 1 regroupe : les émissions directes provenant des installations fixes ou mobiles situées à l’intérieur du périmètre organisationnel, c’est-à-dire émissions provenant des sources détenues ou contrôlées par l’organisme comme par exemple : combustion des sources fixes et mobiles, procédés industriels hors combustion, émissions des ruminants, biogaz des centres d’enfouissements techniques, fuites de fluides frigorigènes, fertilisation azotée, biomasses…
Pour en savoir plus :

Dans ce monde complexe qui se dessine devant nous...

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition. Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4x4, nous pensons que l’information doit être libre. Mais cela ne peut se faire sans vous.   Nous avons besoin de vous pour construire avec nous une information de qualité et gratuite pour tous, pour la diffuser, pour la partager autour de vous, mais aussi pour nous aider à préserver notre indépendance financière. Chaque fois que vous contribuez par exemple à hauteur de 50 euros (17 euros après déduction fiscale), ce sont 2 000 citoyens qui sont mieux informés sur des sujets d’avenir.   Merci d’avance, en espérant continuer longtemps à construire avec vous une information digne de notre avenir, L'équipe éditoriale de Youmatter.
À votre tour d'agir !
0
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé