encourager transition ecologique proches entourage amis

Comment encourager la transition écologique à mon échelle ?

Valentine Ambert - Rédactrice - Youmatter

Rédactrice pour Youmatter. Formée à Sciences Po Lyon, spécialisée sur les enjeux de développement en Afrique subsaharienne contemporaine et investie dans les secteurs de la RSE, du progrès social et de la transition écologique.

Voir tout

Comment influencer positivement les personnes autour de moi et les encourager à adopter des gestes éco-responsables ?

Que vous souhaitiez motiver les membres de votre famille à trier leurs déchets, inciter votre patron à prendre des engagements publics en matière de RSE, ou encourager les clients de votre supermarché à diminuer leur usage de sacs en plastique, on parle ici d’un seul et même concept : le changement d’un comportement. 

Si aujourd’hui nous devons sans cesse nous adapter à un environnement mouvant, le changement continue de faire peur et/ou de générer des réticences car s’éloignant de nos chères habitudes.

La conduite de changement ne s’improvise pas si l’on souhaite ancrer dans la durée chez les acteurs ciblés un nouveau comportement. Dans ce cas, on en vient à se demander comment faire adhérer un groupe de personnes à un changement ? 

Youmatter vous délivre 15 conseils pour réussir à motiver les personnes de votre entourage à adopter des pratiques plus écologiques.

1) Persuader ne suffit pas.

On sait tous que fumer est mauvais pour la planète et pour la santé, et pourtant certains le font. Il y a une dissociation entre nos convictions environnementales et notre comportement. C’est la théorie du choix irrationnel, à la base de la théorie du nudge. Ainsi, il ne suffit pas de marteler des arguments pour changer un comportement, une perception, il faut aller plus loin.

Voir : Les nudges au service de la transition écologique

2) Simplifier la communication.

Les expert en communication vous le diront : il faut délivrer un message qui parle aux individus, qui soit proche de leur quotidien. Par exemple, en utilisant des comparaisons ou des ordres de grandeur : 1 tonne de CO2 équivaut à un aller-retour Paris-New York en avion, un Français émet 11 tonnes de CO2 par an en moyenne… Il faut rendre les enjeux accessibles. De la même manière, un rapport RSE de 150 pages ne sera lu que par les intéressés, pour qu’il touche une audience plus large, il faut le rendre accessible au plus grand nombre.

3) Modifier l’environnement, pas le comportement.

Imaginez-vous évoluer dans un environnement urbain jonché de détritus, n’auriez-vous pas tendance à en jeter vous-même par terre ? A l’échelle d’une commune par exemple, un investissement conséquent pour assurer la propreté de la ville crée une norme sociale de propreté qui est plus propice à inciter les passants au civisme écologique et peut à terme engendrer des économies de nettoyage. 

4) Faciliter le comportement.

Si les propositions alternatives que vous faites à votre entourage sont trop contraignantes, ils s’en détourneront, quand bien même le but final est le bien commun. Attachés à un certain confort de vie, certains ne sont pas prêts à réaliser des concessions trop radicales, il faut alors les accompagner progressivement.

Vous souhaitez montrer à vos proches qu’il existe des marques de vêtements éthiques et éco-responsables à des prix abordables ? Montrez-leur l’un des nombreux guides sur internet qui en listent les marques. 

5) Ne pas trop en faire.

Lorsque l’on veut encourager ses proches à adopter un comportement écologique, on vante souvent les bienfaits d’une telle transition. Mais il faut prendre garde à ne pas trop en faire. En survendant l’impact d’un changement de comportement, on créé des attentes trop élevées qui peuvent-être à l’origine de frustrations et déceptions. Par exemple, au lieu d’écrire “faites vos courses en vrac et réduisez la production d’emballages dans le monde”, vous pouvez préférer la formule “acheter en vrac, c’est réduire d’un tiers sa poubelle d’ordures ménagères”.

6) Instaurer le dialogue.

L’écoute est une qualité indispensable pour toute personne souhaitant inspirer le changement. Il s’agit de laisser s’exprimer les doutes de chacun, puis d’y répondre point par point. N’hésitez pas à rencontrer les personnes qui souhaitent vous voir, soyez actif sur les réseaux sociaux.

7) Être un soutien.

Vous devez assurer un rôle d’accompagnement. Pour les plus curieux, montrez-leur de la documentation, des guides pratiques, pour les aider à trouver l’information qu’ils recherchent. Pour les moins curieux, vous pouvez essayer de les atteindre via le jeu, ou la méthode du nudge.

8) Ne pas se focaliser sur le contenu du changement mais sur le processus.

Les porteurs du changement doivent se focaliser non pas sur le contenu du changement, c’est-à-dire en quoi il consiste, mais sur la manière de le conduire, en réfléchissant aux différentes étapes nécessaires pour acquérir les individus à leur cause. 

9) Rendre le changement légitime.

Le changement que vous prônez doit avoir du sens pour ceux qui auront à le mettre en œuvre. Trouvez les bonnes raisons à travers des arguments percutants et des statistiques clés, afin qu’il n’y ait plus de doute sur le fait que ce changement soit indispensable. Vous pouvez même aller plus loin et donner envie aux personnes de vous suivre dans cette aventure. Faites-les rêver !

10) Informer sur le déroulement du changement.

Les personnes qui ont choisi de s’engager en faveur du changement souhaitent savoir si leurs efforts portent leurs fruits. Ainsi, informez-les sur l’évolution du processus, où en est le projet, ce qui a été réalisé, les difficultés rencontrées… De cette manière, vous éviterez les rumeurs négatives qui peuvent courir en cas de carence informationnelle, et vous parviendrez à convaincre les plus sceptiques en montrant que le processus est engagé.

11) Être positif.

Cela vaut lors de la présentation de votre projet, et lors de l’implémentation de celui-ci. Mettez en valeur les conséquences positives du comportement que vous souhaitez soutenir plutôt que celles néfastes liées à son non-respect. En définitive, cultivez une façon de penser positive pour démultiplier vos impacts. On a tous envie de suivre quelqu’un de joyeux et optimiste.

12) Valoriser les parties prenantes.

N’hésitez pas à envoyer des messages de reconnaissance aux personnes impliquées de près ou de loin dans un projet ou un changement de comportement, lorsqu’il y a une avancée. Cela booste la confiance, permet de renforcer la motivation et l’engagement des acteurs.

13) Bien s’entourer.

Il est important d’identifier en amont de votre projet qui sont vos soutiens indéfectibles. Puis, lorsque celui-ci est lancé, construisez autour de vous une coalition de leaders relais, qui sont convaincus par votre projet et pourront motiver les plus sceptiques.

14) Être transparent.

Face aux éventuelles difficultés que vous allez rencontrer, face à ceux qui vous soutiennent, vous avez un devoir de transparence. Tissez une relation de confiance avec les acteurs visés. Personne n’est parfait, et aujourd’hui, les individus sont à la recherche de sincérité de la part des marques qui ont trop souvent cherché à tromper les consommateurs. Alors dites la vérité, et adieu à la dissimulation, au mensonge ou à la langue de bois.

15) Être congruent.

Incarnez le changement que vous souhaitez voir adopter, montrez l’exemple. En d’autres termes, soyez cohérent avec les valeurs que vous prônez. Difficile de convaincre de l’urgence de la lutte contre le réchauffement climatique lorsqu’on continue à prendre sa voiture pour le moindre trajet de 2 km !

Photo par Brian Yurasits sur Unsplash

Dans ces temps de désinformation et fakenews où les sujets qui comptent vraiment sont trop souvent oubliés ou torturés dans la sphère médiatique…

 

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition.
Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4×4, nous pensons que l’information doit être libre.
Mais cela ne peut se faire sans vous.

 

Chaque soutien compte. Un message nous fera toujours plaisir, vous savoir sur nos réseaux sociaux FacebookLinkedin, et Twitter est un honneur ainsi que si vous êtes pro, vous savoir abonné à notre newsletter ! Mais soyons clairs, nous avons aussi besoin de votre soutien financier pour mettre l’information de qualité sur le devant de la scène.

 

Réaliser un don déductible de votre impôt sur OKpal

 

Une question ? Un doute ? Découvrez qui nous sommes ou contactez-nous

À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.