Pollution-Chine-Couverture

L’Intelligence Artificielle pour Lutter contre la Pollution en Chine

Clément Fournier - Rédacteur en chef

Youmatter

Formé à Sciences Po Bordeaux et à l'École des Mines de Paris aux enjeux sociaux, environnementaux et économiques, Clément est depuis 2015 rédacteur en chef de Youmatter.

Voir tout

Pour prévenir les effets dévastateurs de la pollution, IBM lance une intelligence artificielle capable de mieux prévoir et de mieux se prémunir des épisodes de forte pollution dans les zones urbaines chinoises. Le projet est d’ores et déjà en test à Beijing.

La Chine est désormais le pays au monde qui émet le plus de CO2. Bien sûr, une grande partie de ces émissions est destinée à alimenter les marchés des économies occidentales, comme le rappelait récemment Elisabeth Laville et l’organisation Mes Courses pour la Planète. Malgré tout, c’est en Chine que se font sentir les effets de cette pollution : une étude affirmait récemment que la pollution de l’air était directement ou indirectement responsable de la mort de près de 4 000 personnes en Chine. Rien d’étonnant quand on sait que la pollution de l’air entraine de plus grands risques de crise cardiaque sévère…

C’est pour lutter contre ce phénomène que les chercheurs d’IBM (grâce au financement du gouvernement chinois) se sont lancés dans un projet d’intelligence artificielle à grande échelle, capable de prévoir les pics de pollution et de donner à l’avance des moyens d’agir pour les réduire.

Analyser les causes multiples de la pollution de l’air

Chine-pollution-IBM

Outre la présence de nombreuses usines en Chine, d’autres facteurs expliquent la situation difficile du pays en matière de pollution de l’air. La congestion du trafic urbain, les conditions de pression atmosphérique ou la situation météorologique influent fortement sur la concentration des polluants dans l’air. Taux d’humidité, provenance du vent, activité de certaines industries ou de certains transports, embouteillages, tous ces facteurs ont un impact sur le taux de pollution et le type de polluants que l’on trouve dans l’air.

Pour mieux prévoir les pics de pollutions et s’y préparer, il est donc nécessaire d’analyser et de combiner toutes ces données dans un modèle mathématique prévisionnel. Une analyse avec autant de facteurs est difficilement réalisable à l’échelle humaine, c’est pourquoi IBM a conçu un superordinateur capable de réaliser des millions de calculs par seconde pour analyser ces données.

Financé en partie par le gouvernement municipal de Beijing, capitale chinoise, le programme est d’ores et déjà en test dans la ville. Au total, c’est près de 130 milliards d’euros que les autorités prévoient d’investir d’ici 2017 dans le cadre de ce programme de lutte contre la pollution.

Pour que le programme fonctionne, les données environnementales, industrielles et urbaines sont récoltées chaque jour par le Beijing Environmental Protection Bureau dans toute l’agglomération, et sont transmises le plus rapidement possible à IBM, qui les entre dans son algorithme de calcul pour établir des prévisions.

Prévoir avec précision jusqu’à 10 jours en avance pour agir en amont

IBM chine pollution

Les résultats obtenus seraient près de 30% plus précis que les méthodes utilisées habituellement par les organisations de prévisions météorologiques. En effet, l’Intelligence Artificielle d’IBM est dotée d’un programme d’auto-learning qui lui permet d’enrichir son algorithme en confrontant ses analyses aux résultats mesurés sur le terrain. Ce processus d’amélioration continue permet au logiciel d’être de plus en plus performant dans le temps. Sur le long terme, IBM veut être capable de prévoir les évolutions de la pollution jusqu’à 10 jours en avance, et donc émettre des recommandations stratégiques pour amoindrir les pics de pollution.

Ce programme fait partie d’un partenariat de plus grande échelle entre IBM et la Chine. Baptisé Green Horizon, il vise à mettre au service de la Chine les compétences des ingénieurs d’IBM dans 3 domaines : la qualité de l’air, la gestion d’un réseau d’énergies renouvelables et l’optimisation énergétique dans les secteurs industriels.

Sur les 360 grandes agglomérations concernées par Green Horizon, 351 dépassent les seuils critiques définis par le gouvernement chinois et sont 2,5 fois supérieurs aux normes de l’OMS en matière de santé publique. Le programme aura donc beaucoup de travail avant que l’industrie et les villes chinoises soient réellement green.

 

Crédit Image : TonyV3112 / Shutterstock.com, IBM sur Shutterstock, Pollution Chine sur Shutterstock

Dans ces temps de désinformation et fakenews où les sujets qui comptent vraiment sont trop souvent oubliés ou torturés dans la sphère médiatique…

 

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition.
Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4×4, nous pensons que l’information doit être libre.
Mais cela ne peut se faire sans vous.

 

Chaque soutien compte. Un message nous fera toujours plaisir, vous savoir sur nos réseaux sociaux FacebookLinkedin, et Twitter est un honneur ainsi que si vous êtes pro, vous savoir abonné à notre newsletter ! Mais soyons clairs, nous avons aussi besoin de votre soutien financier pour mettre l’information de qualité sur le devant de la scène.

 

Réaliser un don déductible de votre impôt sur OKpal

 

Une question ? Un doute ? Découvrez qui nous sommes ou contactez-nous

À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.