retraites-duree-jouer-echecs

Retraites : qui a la plus longue ?

Clément Fournier

Rédacteur en chef

Voir tout

En plein débat sur la réforme des retraites, zoom sur une question que l’on mentionne peu : la durée moyenne passée à la retraite. Qui passe le plus de temps à la retraite en France ? On vous explique.

À l’heure où la France se questionne sur les manières de réformer son système de retraite, on parle régulièrement de l’âge de départ à la retraite, de la durée des cotisations, du montant des cotisations et des pensions… Mais on parle assez peu d’une donnée intéressante relative aux retraites : la durée moyenne passée à la retraite.

En effet, en France, tout le monde ne passe pas le même temps à la retraite. Entre ceux qui finissent de travailler tôt, ceux qui finissent de travailler tard ; et sachant que selon les classes sociales et les catégories sociales, tout le monde n’a pas la même espérance de vie : il existe des grandes disparités de temps effectif passé à la retraite.

Qui passe le plus de temps à la retraite ?

Une étude interministérielle dirigée par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) s’est penchée sur ce sujet en 2013. Les données sont donc un peu anciennes et peuvent avoir légèrement évoluées avec l’allongement de la durée des cotisations, mais le schéma doit être à priori à peu près similaire.

Sans surprise, on y découvre que ce sont les cadres qui passent le plus de temps à la retraite. Chez les hommes, les cadres partent à la retraite autour de 61 ans en moyenne (60.9 exactement) et ont une espérance de vie moyenne à 55 ans de 28.6 ans (ils vivent en gros jusqu’à 83.6 ans). Cela signifie qu’ils passent en moyenne 22.7 ans à la retraite.

De l’autre côté du spectre, on trouve les ouvriers. Ils partent à la retraite à 60.4 ans, mais ont une espérance de vie moyenne à 55 ans de seulement 25.3 ans, soit plus de 3 ans de moins que les cadres. Ils passent donc en moyenne 19.9 ans à la retraite. Un écart de 2.8 ans, donc.

Entre ces deux extrêmes, le temps passé à la retraite se répartit comme suit, dans l’ordre décroissant :

  • Cadres et professions intermédiaires supérieures : 22.7 ans
  • Professions intermédiaires : 22.2 ans
  • Employés : 21.7 ans
  • Artisans, commerçants et chefs d’entreprise : 21.6 ans
  • Agriculteurs : 20.8 ans
  • Ouvriers : 19.9 ans
  • Sans catégories sociales renseignées : 19.9 ans

Des différences encore plus marquées chez les femmes

Du côté des femmes, l’espérance de vie est plus élevée, mais l’âge moyen de départ à la retraite est aussi plus tardif. Pour autant, le temps moyen passé à la retraite est largement plus élevé chez les femmes : 26.5 ans en moyenne pour les contre 21.2 ans en moyenne chez les hommes.

Les écarts sont aussi plus prononcés entre les catégories socio-professionnelles chez les femmes : pratiquement 4 ans d’écart entre les femmes cadres et leurs concitoyennes sans catégorie professionnelle renseignée (28.5 ans contre 24.8 seulement).

Ceux qui passent le moins de temps à la retraite sont les plus nombreux (et ont les pensions les plus faibles)

Autre donnée intéressante à tirer de cette étude : ceux qui passent le plus de temps à la retraite représentent une minorité des effectifs de la population française. Ainsi, les cadres et professions intellectuelles supérieures qui passent le plus de temps à la retraite représentent seulement 20% des effectifs chez les hommes, alors que les ouvriers, qui représentent 32% des effectifs, sont ceux qui ont la retraite la plus courte.

Même chose chez les femmes. Elles sont seulement 8% à être cadres (une donnée qui illustre encore les inégalités hommes-femmes) et à passer plus de 28 ans à la retraite. En revanche, celles qui passent moins de 25.6 ans à la retraite (ouvrières, sans catégorie sociale renseignée) représentent 39% des effectifs.

Cette minorité qui a des retraites plus longues bénéficie aussi généralement d’une retraite plus confortable que la majorité dont la retraite est plus courte. Par exemple, les cadres bénéficiaient en moyenne en 2010 de 2890 euros par mois de pensions de retraite selon Inégalités.fr reprenant des données de la DREES. Les ouvriers, eux, gagnent seulement 1423 euros par mois à la retraite. Sur la durée totale de leurs périodes de retraite, un cadre aura donc perçu 2.4 fois plus qu’un ouvrier : près de 870 000 euros pour un cadre contre 360 000 euros pour un ouvrier. En matière de retraites, ceux qui ont la plus longue, ont donc aussi la plus grosse.

De la difficulté d’un régime de retraite équitable dans une société qui ne l’est pas

Ces données illustrent l’un des grands problèmes liés à la réforme des retraites : comment arriver à un système de retraite égalitaire ou équitable dans une société qui ne l’est pas vraiment ?

Comment définir un âge de départ à la retraite équitable alors que selon les catégories sociales, l’espérance de vie et l’espérance de vie en bonne santé peuvent-être très variables (et que cette variabilité est largement influencée par les conditions de travail) ? Comment adapter l’âge de départ à la retraite à la pénibilité ? Comment répartir équitablement les cotisations entre ceux qui restent longtemps à la retraite et ont des pensions importantes, et ceux qui restent moins longtemps avec de plus petites pensions ?

Tant que nos sociétés n’auront pas résolu un certain nombre de problèmes liées aux inégalités dans le travail, elles auront nécessairement des difficultés à résoudre ces mêmes problèmes concernant les retraites.

Crédit image : Vlad Sargu sur Unsplash

À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.