rse efficacite salaries sondage

Clément Fournier - Rédacteur en chef

Youmatter

Formé à Sciences Po Bordeaux et à l'École des Mines de Paris aux enjeux sociaux, environnementaux et économiques, Clément est depuis 2015 rédacteur en chef de Youmatter.

Voir tout

Peu de salariés considèrent être assez informés et investis sur la RSE de leur entreprise. Pire, ils estiment que la RSE ne transforme pas assez leur entreprise. Décryptage.

Rien de tel pour évaluer la pertinence et l’impact stratégique d’une démarche RSE que de demander à ceux qui sont les premiers concernés : les salariés d’une entreprise. Ce sont en effet les collaborateurs qui voient le mieux comment une démarche RSE affecte les activités de l’entreprise dans les différentes directions, au niveau des opérations, dans les offres.

C’est justement pour comprendre comment les salariés perçoivent la stratégie RSE de leur entreprise que Des Enjeux et des Hommes et ekodev ont mené, en partenariat avec l’institut de sondage Occurrence, la 4ème édition de leur Baromètre Salariés et Entreprise Responsable.

Et malheureusement, les résultats sont un peu décevants, à 1 an à peine de la Loi PACTE, qui devait marquer le point d’orgue de l’intégration stratégique de la RSE dans les entreprises françaises.

Les salariés peu convaincus par l’impact des démarches RSE au sein de leur organisation

Le premier constat de l’étude est saisissant : la plupart des salariés estiment que la RSE a un impact marginal sur les activités stratégiques de l’entreprise. Ainsi, seuls 4% des salariés estiment que la démarche de responsabilité sociale de leur entreprise a réellement permis de faire émerger de nouvelles offres plus responsables. Seuls 8% pensent que la RSE a réellement affecté le business model de leur organisation. Pour 24% des salariés, la RSE peut se résumer ainsi : une somme d’actions ponctuelles.

Pour la majorité des salariés (56%) la RSE n’affecte l’entreprise que marginalement, sur certaines fonctions spécifiques (QHSE, communication…). Les salariés ne sont que 15% à penser que la RSE a contribué à transformer en profondeur leur entreprise.

C’est donc globalement un constat d’échec : malgré les nombreuses années à se battre pour faire émerger de nouveaux modèles, les départements RSE ont eu du mal à imposer des transformations stratégiques.

Un manque d’engagement des managers et des dirigeants ?

Et pour cause, les dirigeants du mal à s’investir vraiment dans une stratégie RSE transformative. Seuls 17% des salariés estiment que la direction générale soutient profondément les chargés de RSE dans leur démarche. Or, les études montrent que le succès d’une stratégie RSE repose essentiellement sur l’investissement plein et entier des dirigeants.

Résultat, seuls 11% des salariés pensent que la direction RSE de leur organisation dispose réellement des moyens (équipes, ressources, temps…) pour mettre en place des projets RSE.

Du côté des managers, même chose : selon les salariés, le fait que les managers aient d’autres priorités business est le premier frein au déploiement des projets RSE. Seuls 14% des managers sont perçus comme “moteurs” sur les sujets RSE. Évidemment, si les managers ne sont pas les relais de la stratégie RSE et n’ont pas d’objectifs RSE intégrés dans leurs priorités business, le sujet ne risque pas beaucoup d’avancer en interne.

Les salariés mal informés et peu formés à la RSE

Résultat, la stratégie RSE semble ne pas parvenir à l’échelon essentiel que sont les collaborateurs de l’entreprise. Alors que près de 70% déclarent qu’ils seraient volontaires pour s’impliquer davantage dans les démarches RSE, ils sont également 71% à penser être mal informés sur la démarche de leur organisation.

93% n’ont d’ailleurs jamais suivi de vraie formation sur les enjeux du développement durable dans leur entreprise. Il y a donc là une vraie nécessité de former les collaborateurs, de les impliquer dans la démarche et de leur donner plus de marges de manoeuvre pour agir sur les sujets RSE.

Tant que l’on ne fera pas ce travail de pédagogie et d’implication à tous les niveaux (des salariés aux dirigeants en passant à les managers), la RSE risque de rester isolée, sans disposer des relais nécessaire pour déployer des actions concrètes et significatives. Et dans ces conditions, difficile d’envisager une transformation durable de l’entreprise.

Photo par Trent Erwin sur Unsplash

Dans ces temps de désinformation et fakenews où les sujets qui comptent vraiment sont trop souvent oubliés ou torturés dans la sphère médiatique…

 

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition.
Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4×4, nous pensons que l’information doit être libre.
Mais cela ne peut se faire sans vous.

 

Chaque soutien compte. Un message nous fera toujours plaisir, vous savoir sur nos réseaux sociaux FacebookLinkedin, et Twitter est un honneur ainsi que si vous êtes pro, vous savoir abonné à notre newsletter ! Mais soyons clairs, nous avons aussi besoin de votre soutien financier pour mettre l’information de qualité sur le devant de la scène.

 

Réaliser un don déductible de votre impôt sur OKpal

 

Une question ? Un doute ? Découvrez qui nous sommes ou contactez-nous

À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.