enrteprises-europe-RSE-scores

RSE : les entreprises européennes ont les meilleurs scores mondiaux

Clément Fournier

Selon une étude Ecovadis, les entreprises européennes ont les performances les plus élevées dans le monde sur les thèmes RSE.

On le sait, la RSE se développe de plus en plus vite, partout dans le monde. Les entreprises prennent de plus en plus en compte des thématiques comme l’impact environnemental de leurs produits, l’éco-conception, la diversité au travail…

Mais cette tendance ne va pas à la même allure partout. C’est en Europe que les entreprises sont les plus avancées, d’après la dernière étude Ecovadis.

Les performances RSE s’améliorent, partout dans le monde

Pour la troisième édition de son étude, Ecovadis a mesuré les performances RSE de plus de 30 000 entreprises, partout dans le monde. 80% de ces entreprises sont des PME et ont été observées pendant 3 années consécutives, de 2016 à 2018.

Ecovadis note ainsi les performances RSE sur 4 grands critères : l’environnement, le travail et les droits humains, l’éthique et l’approvisionnement responsable. Chaque critère est noté sur 4 et permet d’obtenir une moyenne globale sur 100.

Premier résultat encourageant de l’étude : les performances RSE des entreprises s’améliorent un peu partout dans le monde. Certes, les scores moyens restent relativement faibles (autour de 42/100 au niveau mondial) mais ils progressent par rapport aux 2 précédentes éditions. Par exemple, les grandes entreprises mondiales affichaient un score moyen de 40.7 en 2016, contre 41.3 dans cette édition (qui porte sur l’année 2018). Côté PME, on passe de 41.1 en 2016 à 42.1 en 2018.

Il y a bien sûr une certaine hétérogénéité dans les différentes régions du monde : l’Amérique du Nord, l’Eurpe ou l’Asie augmentent de façon significative alors que l’Amérique Latine baisse légèrement.

Les entreprises européennes en tête sur la performance RSE

Autre enseignement de l’étude : ce sont les entreprises européennes qui sont en tête sur tous les indicateurs de performance RSE. Avec des scores frôlant ou dépassant les 50 sur tous les indicateurs, les entreprises européennes sont véritablement leaders sur la RSE.

Une réussite probablement liée à la multiplication, à l’initiative de l’Union Européenne, des réglementations de plus en plus contraignantes sur les sujets RSE. Outre le corpus normatif européen, il faut aussi signaler certains dispositifs comme la Loi Sapin II en France, qui incite les entreprises via le mécanisme du devoir de vigilance, à s’engager plus et plus vite sur les sujets RSE.

Les entreprises nord-américaines arrivent secondes de ce « classement » : avec une moyenne dépassant à peine les 40 : 41.8. Elles devancent donc très légèrement les entreprises sud-américaines, qui ont un peu baissé cette année passant de 41.9 à 41.4 en 2018.

Enfin, les entreprises du reste du monde (AMEA, Asie Moyen-Orient Afrique) sont encore en retard avec des scores dépassant à peine les 39.

RSE : de grandes marges de progression

Si les entreprises sont donc en avance, elles ont encore, comme les autres, de grandes marges de progression avant d’atteindre des scores réellement significatifs sur les performances RSE.

Ainsi, à peine 20% des entreprises mondiales dépassent les 55/100. Près de la moitié n’ont même pas la moyenne et sous en dessous des 45/100. Et surtout, seules 5% des entreprises dépassent les 65/100… et aucune ne dépasse les 85.

Signe que les changements commencent à arriver, mais sont encore bien trop lents.

Photo par Markus Spiske sur Unsplash

À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.