Transition écologique et sociale : les français veulent la décentralisation

Clément Fournier

Rédacteur en chef

Voir tout

De plus en plus, les collectivités locales et les territoires apparaissent comme un acteur privilégié pour gérer les enjeux comme la transition écologique ou sociale. Souvent même plus que l’Etat.

Pour de plus en plus de citoyens, les enjeux comme la transition écologique, la cohésion sociale, la santé ou encore les changements de mobilité sont fondamentaux. Notre société est en pleine transformation et les citoyens en ont conscience.

Face à ces enjeux, les collectivités locales, les villes, les territoires apparaissent comme des interlocuteurs privilégiés. Plus proches des gens, plus à même de comprendre les problématiques de leur vie quotidienne, les collectivités locales ont la confiance des citoyens. Parfois même plus que l’Etat ou le gouvernement.

Les collectivités locales et les citoyens : une bonne relation

Globalement, la plupart des citoyens ont une bonne image des collectivités territoriales. Ils sont ainsi 78% à considérer que les collectivités locales fournissent des prestations et services de qualité à leurs administrés, selon une récente étude Ipsos préparée pour l’Association des Administrateurs Territoriaux de France. 77% se disent aussi satisfaits en tant qu’usager des services proposés par les collectivités.

Selon une étude Kantar, les collectivités sont les acteurs à qui les citoyens accordent le plus leur confiance, juste derrière les associations de défense des consommateurs. 72% des français font confiance aux collectivités, alors que seulement 26% d’entre eux accordent leur confiance aux médias et seulement 11% aux partis politiques.

Les Français entretiennent donc une bonne relation avec leurs collectivités. D’ailleurs plus de 80% estiment, logiquement, qu’elles sont les mieux placées pour déployer et gérer les services publics localement, selon l’IPSOS.

Les collectivités : acteurs privilégiés pour les transitions écologiques, sociales ou économiques

Les collectivités sont aussi perçues comme les acteurs privilégiés pour tous les grands sujets de transition : écologique, sociale ou encore économique. 58% des sondés dans l’enquête Ipsos estiment ainsi que les collectivités devraient augmenter leurs dépenses sur les sujets de transition énergétique et d’économies d’énergie.

Ils sont plus de 40 à 50% à estimer qu’elles doivent aussi augmenter leurs investissements dans des éléments de la politique sociale comme l’entretien des écoles, collèges ou lycées, la formation des demandeurs d’emploi, les aides sociales ou la petite enfance.

De fait, il semble que les citoyens soient pour une prise de responsabilité plus grande sur les enjeux de transformation de nos sociétés. 55% des sondés voudraient que les collectivités aient plus de pouvoir de décision sur le transport, 51% pour la transition écologique et l’environnement, et plus de 40% pour l’éducation, l’emploi et la santé.

86% estiment même que les collectivités devraient pouvoir adapter certaines réglementations nationales à leur contexte local.

Un service public en déclin ?

Toutefois, les citoyens sont aussi inquiets de l’évolution du service public des collectivités locales ces dernières années. Dans l’étude Ipsos, on lit ainsi que seuls 22% des interrogés estiment que le service va en s’améliorant. 43% disent au contraire qu’il se détériore.

Une majorité de citoyens (51%) estiment aussi que les collectivités vont devoir augmenter les impôts ou les tarifs de leurs services publics pour maintenir la qualité dans les prochaines années.

À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.