A la une dans notre dossier spécial sobriété : Mobilité durable : la sobriété doit définir nos déplacements

bibliothèque

Cinq bandes dessinées sur l’environnement à glisser dans sa valise

Adèle Hospital - Rédactrice - Youmatter

Formée en sciences et politiques de l'environnement à Sciences Po et Sorbonne Université, Adèle est rédactrice sur Youmatter. Ses sujets de prédilection sont la biodiversité et l'agriculture.

Voir tout

Les vacances, c’est aussi le bon moment pour lire et se renseigner sur l’écologie. Voici 5 conseils de lecture pour s’informer en dessins sur les enjeux environnementaux.

Facile, d’accès, pédagogique, léger, drôle : la bande dessiné est aussi un moyen agréable d’en apprendre plus sur des sujets sérieux. C’est d’ailleurs une forme plébiscitée par de plus en plus d’auteurs pour atteindre un public différent de leur habituel. Des journalistes, des scientifiques s’associent avec des dessinateurs pour présenter les résultats de leur enquête ou de leur recherche sous une forme accessible à un grand nombre. C’est ainsi que l’on a vu se développer le format de l’enquête journalistique dessinée. Nous vous proposons quelques conseils de lecture écolo pour accompagner vos vacances.

Algues vertes, Inès Léraud et Pierre Van Hove, 2019

Ce n’est sans doute pas un livre que l’on a envie de lire alors que l’on se repose sur les plages bretonnes mais il met au jour un phénomène crucial. Depuis 12 ans, la journaliste Inès Léraud enquête en Bretagne sur l’industrie agro-alimentaire et ses impacts sur l’environnement.

Dans cette BD présentée sous forme de reportage télévisé, elle remonte jusqu’aux débuts de l’agriculture intensive en Bretagne. L’utilisation massive d’engrais et la production colossale de lisier par les exploitations porcines géantes conduisent de grandes quantités de nitrates à se retrouver dans les rivières puis dans la mer. Là, par le phénomène d’eutrophisation, ils stimulent la croissance des algues vertes. Si celles-ci ont un effet délétère sur les littoraux où elles asphyxient la vie aquatiques, elles sont aussi dangereuses une fois accumulées sur les plages. Leur décomposition rejette du sulfure d’hydrogène, un gaz qui peut provoquer la mort au bout de quelques minutes. Des dizaines d’animaux et trois humains en ont déjà été victimes.

Derrière le scandale sanitaire, l’ouvrage met au jour les liens qui existent entre agro-industrie bretonne et les élus locaux rendant la lutte contre ces pratiques très compliquée. Inès Léraud en a d’ailleurs fait les frais puisqu’elle a subit les pratiques d’intimidation de certains agro-industriels bretons, allant jusqu’à la plainte pour diffamation. Une lecture glaçante mais nécessaire.

Un autre regard sur le climat, Emma, 2019

Cette bande dessinée est la porte d’entrée parfaite pour s’informer sur les enjeux environnementaux. En quelques dizaines de pages, la blogueuse Emma explique les principes de bases du changement climatique, les fondements de la Révolution Industrielle, le lien entre notre modèle économique et la crise du climat et quelques pistes pour agir. Grâce à sa sensibilisation aux enjeux sociaux et d’égalité femme-homme, elle parvient à montrer les liens entre crise climatique, inégalités et crise économique. L’humour d’Emma et son trait synthétique en font un livre très accessible pour les néophytes de l’écologie.

« Effondrement : la fin d’un monde », La Revue Dessinée n°28, été 2020

Et plus généralement tous les numéros de La Revue Dessinée qui traitent d’environnement. Le principe de cette revue, c’est un journaliste qui s’associe à un dessinateur pour proposer une BD-reportage qui traite en détails d’un sujet de société. Dans ce reportage, en particulier, les auteurs explorent les différents mouvements qui anticipent l’effondrement de nos sociétés telles que nous les connaissons. Si vous avez déjà entendu des termes comme « Pablo Servigne », « collapsologie » ou « survivalisme » sans pouvoir les situer, ce reportage sera un bon résumé. De l’ancien militaire à la cave remplie de vivres à la communauté autosuffisante, tous préparent le monde d’après, ce qui résonne fortement avec la période que nous traversons.

Petit traité d’écologie sauvage, Alessandro Pignocchi, 2017

Et si on accordait aux plantes et aux animaux la même place dans nos sociétés que celle qu’occupe les humains ? Et si les pays Occidentaux adoptaient la vision du monde animiste des Indiens d’Amazonie ? C’est ce qu’imagine l’anthropologue Alessandro Pignocchi dans cette BD pleine de poésie. Après du temps passé chez les indiens achuars en Amazonie, l’auteur applique leur cosmologie au monde occidental. Le Premier ministre français pour se faire pardonner d’avoir écrasé un hérisson en voiture, ne se déplace alors plus qu’à vélo. L’ONU envoie sa délégation par pirogue en Amazonie pour chanter des chants d’excuses au rainettes dont le territoire est exploité pour la recherche pharmaceutique. Les jolies aquarelles et l’humour décalé de cet ouvrage vous permettront de rêver à un monde plus lent et plus paisible.

La série Le retour à la terre, Jean-Yves Ferri et Manu Larcenet, dernier tome paru en 2019

Les livres racontent l’histoire de Manu et Mariette, deux citadins venus s’installer à la campagne. Les auteurs abordent avec beaucoup d’humour le choc du passage de la ville à la campagne, la vie soumise aux aléas de la météo, l’amour pour la nature ou encore l’utilité de la lenteur. Une série légère qui donne envie de quitter la ville.

Photo de Robert Anasch sur Unsplash

Dans ce monde complexe qui se dessine devant nous...

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition. Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4x4, nous pensons que l’information doit être libre. Mais cela ne peut se faire sans vous.   Nous avons besoin de vous pour construire avec nous une information de qualité et gratuite pour tous, pour la diffuser, pour la partager autour de vous, mais aussi pour nous aider à préserver notre indépendance financière. Chaque fois que vous contribuez par exemple à hauteur de 50 euros (17 euros après déduction fiscale), ce sont 2 000 citoyens qui sont mieux informés sur des sujets d’avenir.   Merci d’avance, en espérant continuer longtemps à construire avec vous une information digne de notre avenir, L'équipe éditoriale de Youmatter.
À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.