A la une dans notre dossier spécial sobriété : Mobilité durable : la sobriété doit définir nos déplacements

Effet rebond (écologie) : définition, principe, exemples et solutions

Dernière modification le 5 Juin 2020

Qu’est-ce que l’effet rebond appliqué au domaine de l’écologie ? Quels en sont les mécanismes, exemples à l’appui ? Comment limiter l’effet rebond dans le cadre de la transition écologique ?

Définitions générale (économie) et appliquée (écologie) de l’effet rebond

L’effet rebond est une notion du vocabulaire économique qui désigne un accroissement de la consommation provoqué par la réduction des limites qui étaient jusque-là posées à l’usage d’un bien, d’un service ou d’une technologie. Le surcroît de ressources dégagé est alors utilisé pour une surconsommation du même produit, ou bien pour la consommation d’autres produits.

Appliqué à l’écologie, et notamment à la consommation d’énergie, l’effet rebond caractérise un effet pervers et paradoxal des progrès en matière d’efficacité énergétique : les économies réalisées ne sont pas synonymes d’une moindre consommation, mais entraînent au contraire une augmentation de la consommation des équipements concernés ou d’autres équipements, et donc de l’énergie nécessaire à leur fabrication et à leur fonctionnement.

Cet effet rebond paradoxal entre en ligne de compte de façon élargie pour tous les domaines d’utilisation des ressources et leur impact environnemental.

Concrètement, comment fonctionne l’effet rebond ?

La première illustration de l’effet rebond en matière d’énergie remonte au XIXe siècle, sous la plume de l’économiste William Stanley Jevons. L’exemple choisi est celui de la nouvelle machine à vapeur conçue par James Watt, beaucoup plus économe en charbon que les anciens modèles à performances égales. Plutôt qu’une baisse de la consommation de charbon, c’est le contraire qui s’est produit : le gain en efficacité, accru par la mise en œuvre de machines de plus en plus puissantes et nombreuses, a entraîné une augmentation constante de l’exploitation de cette source d’énergie.

Le phénomène se constate à tous les niveaux de la chaîne de production/consommation dans une économie basée sur la recherche permanente de la croissance. Les quelques exemples qui suivent en sont une illustration éloquente parmi beaucoup d’autres :

  • la baisse des coûts de fonctionnement des poêles à granules, au rendement particulièrement performant, génère une surutilisation de ces équipements qui annule le bénéfice en matière de consommation d’énergie ;
  • la baisse des prix des lampes LED basse consommation et leur généralisation entraîne une moindre vigilance en termes d’utilisation qui compense, voire supplante les économies d’énergie potentielles ;
  • les économies réalisées par un ménage suite à des travaux d’isolation de logement sont réinvesties dans l’achat de confort d’un second véhicule, consommateur d’énergie et polluant…

La solution au paradoxe de l’effet rebond : un changement de paradigme

Dans le système économique actuel, produire mieux permet de produire plus pour consommer plus. Dans ce cadre, l’effet rebond n’est finalement pas si paradoxal, puisqu’il s’inscrit à plein dans la dynamique d’un processus global basé sur la seule recherche quantitative de la croissance.

L’éradication de cet effet rebond, ou tout au moins sa maîtrise, ne peut reposer que sur un changement de paradigme où produire mieux serait synonyme de produire moins et donc de consommer moins. C’est le principe de l’« innovation frugale » prôné par les partisans d’un nouveau modèle de croissance basé sur la nécessité de mettre en œuvre réellement et de façon pérenne la transition écologique exigée par les contraintes environnementales (réchauffement climatique, chute de la biodiversité…). Ce processus ne peut cependant être mené à bien que sur la base de deux éléments indissociables :

  • un changement de comportement des citoyens/consommateurs, ce qui suppose une action accrue de sensibilisation et d’éducation sur le long terme ;
  • des politiques publiques radicalement renouvelées et beaucoup plus volontaristes.

Dans ce monde complexe qui se dessine devant nous...

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition. Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4x4, nous pensons que l’information doit être libre. Mais cela ne peut se faire sans vous.   Nous avons besoin de vous pour construire avec nous une information de qualité et gratuite pour tous, pour la diffuser, pour la partager autour de vous, mais aussi pour nous aider à préserver notre indépendance financière. Chaque fois que vous contribuez par exemple à hauteur de 50 euros (17 euros après déduction fiscale), ce sont 2 000 citoyens qui sont mieux informés sur des sujets d’avenir.   Merci d’avance, en espérant continuer longtemps à construire avec vous une information digne de notre avenir, L'équipe éditoriale de Youmatter.
À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.