A la une dans notre dossier spécial sobriété : Mobilité durable : la sobriété doit définir nos déplacements

Innovation responsable : définition, critères et méthodologies

Dernière modification le 20 Juillet 2021

Qu’est-ce que l’innovation responsable ? Sur quels critères se fonde-t-elle ? Quelles sont les modalités de sa mise en pratique ?

Définition stricte et contextuelle de l’innovation responsable

L’innovation responsable caractérise un processus par lequel une innovation déjà effective ou en projet (principalement technologique mais aussi d’une autre nature) est analysée en termes d’éthique (acceptabilité), de durabilité environnementale et de pertinence d’un point de vue social/sociétal. Le côté innovant est donc ici relégué au second plan, soumis à un ensemble de verdicts qui viendront selon les cas appuyer ou contrecarrer la réalisation concrète et/ou la mise à disposition/exploitation de cette innovation.

Une innovation responsable aboutie constitue de facto une avancée positive. Elle apporte une valeur ajoutée en termes d’impact sociétal et de développement durable.

L’acceptabilité éthique est une condition sine qua non de l’innovation responsable, notamment en matière de bio-éthique pour tout ce qui concerne les interventions sur le vivant. Cependant, les problématiques de plus en plus prégnantes liées au développement durable mettent un focus sur le contexte global dans lequel elle s’inscrit, la notion de développement durable étant ici considérée dans sa double acception : environnementale et sociale/sociétale. En cela, l’innovation responsable participe d’un arsenal conceptuel et méthodologique où elle complète, recoupe, voire englobe les champs d’action d’autres approches, parmi lesquelles on peut citer :

  • l’éco-innovation (elle-même étroitement liée aux principes de l’éco-conception), qui met prioritairement l’accent sur les impacts environnementaux ;
  • l’innovation frugale, qui privilégie l’économie des ressources tant en matières premières qu’en moyens technologiques ;
  • l’innovation sociale, qui se penche sur les réponses aux besoins de société encore orphelins ou insuffisamment satisfaits, notamment en termes de solidarité.

Innovation responsable : les critères ARIR

En constante évolution, les tenants et aboutissants de l’innovation responsable sont appelés à s’affiner au fil des travaux de recherche et des applications sur le terrain. En tout état de cause, les chercheurs Richard Owen, Jack Stilgoe et Phil Macnaghten ont établi en 2013 quatre critères qui font date sur la question. Ce sont les critères dits ARIR, pour Anticipation, Réflexivité, Inclusion, Réactivité.

Anticipation

Tout projet d’innovation doit prévoir quels seront les différents impacts en matière sociale et environnementale, afin d’en anticiper les potentielles conséquences (positives ou négatives) et, en cas de suspicion d’impacts négatifs, de résoudre préventivement le problème, avant tout engagement de réalisation.

Réflexivité

Il s’agit de déterminer a priori quelle sera l’utilité de l’innovation. Pour être considérée comme responsable, elle devra obligatoirement apporter un service tangible et mesurable.

Inclusion

Le processus d’innovation ne doit pas s’opérer au seul bénéfice et selon les seules considérations du concepteur et de l’utilisateur à terme, mais doit intégrer dans la chaîne de décisions toutes les parties prenantes intermédiaires et périphériques, qui peuvent varier selon la nature de l’innovation.

Réactivité

L’innovation doit répondre à un réel besoin de la société et à l’évolution de ces besoins, tels que la lutte contre le réchauffement climatique, la prise en charge des risques sanitaires, etc.

L’innovation responsable en action

S’agissant d’innovations relativement anodines, le respect de critères ARIR peut suffire à éclairer les décisions et le processus. Cependant, pour des innovations impliquant un haut niveau de recherche et d’éventuelles conséquences majeures en termes d’impacts potentiels (notamment sur la santé ou l’environnement), des méthodologies rigoureuses se doivent d’être mises en œuvre, impliquant des procédures de contrôle à toutes les étapes, et la mobilisation d’experts indépendants capables d’évaluer le rapport bénéfice/risque dans des domaines où, par nature, le niveau de connaissance ne peut garantir à 100% l’innocuité de l’innovation.

On peut dans cet ordre d’idées citer les processus innovants liés aux nanotechnologies, aux organismes génétiquement modifiés, à l’intelligence artificielle, aux technologies des vaccins, aux énergies renouvelables…

Pour parvenir à des démarches d’innovation responsable à la fois sécures et qui soient d’authentiques facteurs de progrès, celles-ci doivent s’appuyer sur différents niveaux de perception, d’analyse et de décision :

  • une prise en compte documentée des grands sujets de société et des débats induits, tant pour les règles à adopter à court terme que pour leurs perspectives d’évolution ;
  • l’éligibilité du projet d’innovation aux critères de priorité scientifique des organismes de financement des recherches et des réalisations, qu’ils soient publics ou privés ;
  • la définition des modes de conduite au sein de l’unité de conception de l’innovation en matière de transparence et de déontologie.

Dans ce monde complexe qui se dessine devant nous...

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition. Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4x4, nous pensons que l’information doit être libre. Mais cela ne peut se faire sans vous.   Nous avons besoin de vous pour construire avec nous une information de qualité et gratuite pour tous, pour la diffuser, pour la partager autour de vous, mais aussi pour nous aider à préserver notre indépendance financière. Chaque fois que vous contribuez par exemple à hauteur de 50 euros (17 euros après déduction fiscale), ce sont 2 000 citoyens qui sont mieux informés sur des sujets d’avenir.   Merci d’avance, en espérant continuer longtemps à construire avec vous une information digne de notre avenir, L'équipe éditoriale de Youmatter.
À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.