Performance sociale : définition, exemple, stratégies et évaluation

Last modified on 21 Novembre 2019

Qu’est-ce que la performance sociale d’une entreprise ? Quelles stratégies pour quels objectifs ? Comment s’évalue la performance sociale ?

Définition de la performance sociale, élément clé de la RSE

La performance sociale désigne le niveau quantitatif et qualitatif des résultats obtenus par une entreprise en matière de climat social, comme le bien-être au travail des différentes catégories de salariés et le comportement des dirigeants et des cadres à l’égard de leurs subordonnés. Elle vise également à évaluer le ratio moyens/résultats des politiques sociales mises en œuvre, ainsi que l’impact de ces politiques sur la performance globale de l’entreprise.
Les problématiques abordées au premier chef dans le cadre de la performance sociale, tant au niveau du diagnostic que de la recherche de solutions, sont notamment : les relations inter-individuelles et inter-catégorielles, l’absentéisme ou encore le stress.
De par ses objectifs et la nature des mesures mises en place, la performance sociale s’inscrit à plein dans une stratégie de développement durable alliant le souci de l’humain à la recherche de la performance économique. Elle constitue donc un élément prépondérant des démarches de responsabilité sociale des entreprises.

Performance sociale : les objectifs et les stratégies

En fonction des secteurs d’activité et des profils d’entreprise, les objectifs prioritaires auxquels participe l’amélioration du niveau de performance sociale peuvent varier :

  • Amélioration des résultats économiques (productivité, compétitivité…).
  • Amélioration de la réputation d’entreprise (image de marque externe, marque employeur…).
  • Amélioration organisationnelle (travail d’équipe, rapports hiérarchiques…).
  • Amélioration du niveau de compétence des collaborateurs (bilans, formation…)…

Selon les cas de figure, les stratégies mises en place pourront mettre l’accent sur :

  • des réponses ciblées aux attentes individuelles des salariés ;
  • un renforcement du dialogue social via les structures représentatives ;
  • des actions concertées en faveur de l’ergonomie organisationnelle ou des postes de travail…

Quelques critères d’évaluation de la performance sociale

L’évaluation du degré de performance sociale d’une entreprise comporte par nature une part importante de subjectivité, tant au niveau du ressenti des dirigeants que de celui des différentes catégories de collaborateurs. Elle n’en est pas moins possible via un certain nombre de critères chiffrés, objectivement quantifiables, dont l’analyse combinée offre un support tangible sur lequel pourront s’ancrer et s’articuler des données qualitatives plus volatiles.
Ces éléments concrets peuvent toucher à différents items, comme entre autres :

  • l’efficacité des modalités de recrutement (durée des procédures, ratio nombre de dossiers de candidature enregistrés / nombre de dossiers effectivement traités) ;
  • les catégories et profils d’employés (ratios CDI/CDD/intérimaires, ratio hommes/femmes, pourcentage de travailleurs handicapés) ;
  • chiffres des effectifs ayant bénéficié d’une formation sur une période donnée ;
  • chiffres des départs volontaires…

À noter que des outils existent pour aider à l’évaluation et au pilotage de la performance sociale, comme par exemple l’IBET© (Indice de Bien-Être au Travail).

À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.