PFAS ou polluants éternels : définition, risque, contamination…

Dernière modification le 16 Mai 2023

Que sont les PFAS (Per and polyfluoroalkyl substances), les polluants éternels ? Sont-ils dangereux ? Quels sont les risques ? Tout comprendre de la pollution aux PFAS.

PFAS : définition des polluants éternels

Les PFAS (Per- and polyfluoroalkyl substances) sont une famille de substances chimiques synthétiques, utilisées depuis les années 1950 dans une variété de produits de consommation et industriels tels que les revêtements anti-adhésifs, les emballages alimentaires, les textiles, les mousses d’extinction d’incendie et les produits de nettoyage.

On trouve des PFAS dans de nombreux objets du quotidiens, des poêles anti-adhésives jusqu’aux vêtements techniques (imperméables par exemple) en passant par les produits électroniques (batteries), les emballages, les peintures et même certains traitements pharmaceutiques.

Les PFAS sont considérés comme des produits chimiques persistants, ce qui signifie qu’ils ne se décomposent pas facilement dans l’environnement ou dans le corps humain.

L’origine des PFAS

Difficile de dire précisément quelle est l’origine des PFAS présents dans l’environnement, car ils ont été largement utilisés dans de nombreux produits de consommation et dans diverses applications industrielles. Les PFAS ont été fabriqués depuis les années 1940, et leur utilisation a augmenté de manière significative dans les années 1950 et 1960.

Les PFAS sont souvent utilisés dans des produits résistants à l’eau, à la graisse et aux taches, tels que les revêtements antiadhésifs, les tapis et les moquettes, les emballages alimentaires, les produits de soins personnels, les produits ignifuges et les équipements militaires. Les PFAS sont également utilisés dans certains procédés industriels, tels que la production de papier et de textiles, la métallurgie, la production de semiconducteurs et la fabrication de composants électroniques.

Les PFAS se sont répandus dans l’environnement par le biais de rejets industriels, de déchets et d’incinération de déchets, ainsi que de l’utilisation et de l’élimination de produits de consommation contenant des PFAS. Il y a donc une multitude d’origine pour les PFAS présents dans l’environnement.

Les PFAS sont-ils dangereux ?

Les PFAS sont considérés dangereux, notamment car ils pourraient avoir des effets néfastes sur la santé humaine et l’environnement. Les scientifiques n’ont commencé à étudier les effets des PFAS que récemment, et la littérature scientifique est donc parcellaire sur ce sujet. Mais d’ores et déjà, les études montrent que les PFAS peuvent avoir des effets négatifs sur le foie, le développement de l’enfant et peuvent également être cancérigènes et affecter le système immunitaire. Plusieurs agences de santé ou de protection environnementale gouvernementales (l’EPA américaine ou l’ANSES par exemple) ont ainsi commencé à faire l’évaluation des risques sanitaires posés par les PFAS. L’EFSA, l’agence de santé européenne, pointe en particulier un risque immunitaire lié aux PFAS présents dans la nourriture. Les PFAS pourraient également faire partie de ces polluants diffus qui participent à ce que l’on appelle « l’effet cocktail », c’est-à-dire l’effet néfaste de l’exposition à de nombreux polluants et perturbateurs endocriniens à faible dose.

En matière environnementale, les PFAS sont également considérés comme dangereux car ce sont des polluants persistants et répandus dans l’environnement, au point qu’on les appelle parfois « les polluants éternels ». Les PFAS sont en effet composés de chaînes carbonées et fluorées de synthèse, qui ont la particularité d’être très résistantes aux processus biologiques et chimiques de dégradation dans l’environnement. Une fois dans l’écosystème, ils tendent donc à y rester très longtemps, et même une petite quantité de PFAS peut persister pendant de nombreuses années dans l’eau, les sols, les sédiments et même dans l’air. De plus, les PFAS peuvent se déplacer à de longues distances dans l’environnement, ce qui peut entraîner une contamination généralisée. Or, compte tenu des conséquences observées sur la santé humaine, l’effet de ces « polluants éternels » sur les espèces vivantes (animales ou végétales) pourraient s’avérer dramatiques.

Parmi les principaux risques associés aux PFAS, l’accumulation dans la chaîne alimentaire est particulièrement inquiétante, car ces substances peuvent être absorbées par les plantes et les animaux et se concentrer à des niveaux élevés dans les tissus. De plus, les PFAS peuvent être transférés aux humains par le biais de la consommation d’aliments contaminés, de l’eau potable ou par l’inhalation d’air contaminé.

Les contaminations aux PFAS en France, en Europe et dans le monde : où les trouver ?

Ces dernières années, plusieurs en quêtes ont tenté de montrer le degré des contaminations aux PFAS dans le monde. Une enquête menée par une coalition de journalistes internationaux et publiée dans Le Monde a ainsi pu établir les premières cartographies de ces contaminations. En France, les PFAS ont ainsi été détectés dans de nombreux territoires, notamment dans les nappes phréatiques, les rivières, les lacs et les sols, en particulier celles qui se situent à proximité des usines de fabrication ou d’utilisation des PFAS. Les sites d’enfouissement de déchets, les sites d’incendies industriels et les aéroports sont aussi des sites particulièrement touchés par les contaminations.

De la même manière, on retrouve ces contaminations dans l’ensemble de l’Europe, et notamment dans les territoires les plus industriels. L’Union européenne a d’ailleurs fini par proposer une stratégie pour les éliminer progressivement d’ici 2030. Cette stratégie est détaillée dans le plan d’action pour l’environnement de l’UE intitulé « Vers une Europe sans produits chimiques toxiques« .

C’est la même chose sur l’ensemble de la planète, où l’on retrouve ces polluants un peu partout, à proximité des sites de production ou d’utilisation de substances chimiques ou sur les sites industriels. On trouve même désormais des PFAS dans des écosystèmes reculés où ils ont été transportés par les cycles naturels.

Comment les PFAS sont-ils réglementés ?

Au niveau international, la Convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants encadre l’usage de certains produits de la famille des PFAS. Plusieurs amendements pris depuis son adoption en 2001 ont mené à l’interdiction et à la réglementation de certains produits dans les pays signataires (plus de 150 pays).

En Europe, le règlement REACH sur les substances chimiques et toxiques pose un cadre à l’utilisation des PFAS. En février 2023 a été proposé par la commission une restriction des usages de plus de 10 000 produits de la famille des PFAS. Les experts européens vont désormais analyser ces propositions en fonction de la littérature scientifique pour proposer des réglementations plus précises sur ces produits.

Il existe d’ores et déjà des réglementations portant sur les contaminations des eaux de consommation aux PFAS. Mais il y a encore beaucoup de travail réglementaire à mener pour bien encadrer ces produits.

Dans ce monde complexe qui se dessine devant nous…

…nous sommes plus que jamais déterminés à décrypter et analyser tous les grands phénomènes qui agitent nos sociétés. A mettre sur le devant de la scène de l’information fact-checkée, basée sur la science, sans a priori et sans concession. A fournir aux citoyens de meilleures clefs de compréhension et d’action dans un monde en transition.
Pour fournir une information indépendante, de qualité, disponible au plus grand nombre et sans publicité pour le nouveau 4×4, nous pensons que l’information doit être libre.
Mais cela ne peut se faire sans vous.

 

Nous avons besoin de vous pour construire avec nous une information de qualité et gratuite pour tous, pour la diffuser, pour la partager autour de vous, mais aussi pour nous aider à préserver notre indépendance financière.
Chaque fois que vous contribuez par exemple à hauteur de 50 euros (17 euros après déduction fiscale), ce sont 2 000 citoyens qui sont mieux informés sur des sujets d’avenir.

 

Merci d’avance, en espérant continuer longtemps à construire avec vous une information digne de notre avenir,

L’équipe éditoriale de Youmatter.

À votre tour d'agir !
525
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
S'abonner Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Vous devez vous connecter pour poster un commentaire