Comment intégrer la RSE dans chaque métier ? L’exemple des « activateurs RSE » des Laboratoires Expanscience

Valérie Douhaud - Responsable Hygiène, Sécurité & Environnement sur le site de R&D et production

Forte d’une expérience de plus de 20 ans sur les domaines HSE en industrie pharmaceutique et cosmétique, Valérie contribue depuis son arrivée au sein des Laboratoires Expanscience à garantir la sécurité et la santé des personnes, la protection des biens et de l’outil de travail et la protection de l’environnement dans le respect de la réglementation en matière de santé, sécurité et environnement par notamment la mise en place et le maintien des certifications ISO 14001 et 45001. Elle est également « Activatrice RSE » pour la direction industrielle et s’emploie à développer les axes biodiversité et ancrage territorial.

Tout afficher

D’après Barbara Pompili, Ministre de la Transition Écologique, une feuille de route spécifique pour le Ministère de la Transition ne suffit pas, il faudrait qu’il y ait une feuille de route environnement dans chaque Ministère. Cette observation est applicable en entreprise comme le prouvent les Laboratoires Expanscience avec une organisation RSE originale et efficace grâce au principe d’activateurs RSE. Valérie Douhaud, responsable HSE chez Expanscience, témoigne de l’intégration de la RSE dans son métier en tant qu’activatrice RSE. 

Une organisation originale chez Expanscience : les activateurs RSE

Chez Expanscience, nous avons choisi d’intégrer la RSE directement au cœur de notre stratégie afin qu’elle irrigue tous nos métiers à l’échelle du groupe et soit portée par l’ensemble des collaborateurs. Dans le cadre du lancement de notre Better Living Program, notre programme d’engagements RSE à horizon 2020, nous avons mis en place un réseau d’activateurs RSE qui déploient nos engagements en France et dans nos filiales.

Au total, ces activateurs RSE représentent 26 personnes : à minima une personne par Direction au siège en France, et une personne dans quasiment toutes nos filiales à travers le monde (Etats-Unis, Brésil, Turquie, Espagne, Mexique, Portugal, etc.). Ces activateurs assument donc, en plus de leur métier du quotidien (responsable HSE, chef de produit, directeur de filiale, responsable administratif, responsable service client et logistique, etc.), les missions d’activateur RSE qui impliquent de :

  • garantir le déploiement de notre Better Living Program et des objectifs RSE propres à chaque Direction (RH, industrielle, achats, R&D, finance, etc.) et à chaque activité (dermo-cosmétique, rhumatologie, actifs cosmétiques),
  • centraliser et remonter les informations pour les reportings et les évaluations (Engagé RSE, B Corp, Ecovadis, Fair for life, etc.),
  • diffuser en interne la culture et la stratégie RSE et animer la RSE dans leur Direction.

Les activateurs RSE ne représentent pas les uniques porteurs de la démarche en interne chez Expanscience. En effet, dans chaque Direction, nous avons également des “makers” qui contribuent à déployer les actions dans leur métier et leurs projets. Des réunions mensuelles et trimestrielles entre la Direction RSE et ces acteurs permettent de piloter la stratégie RSE à l’échelle groupe et d’assurer le suivi des feuilles de routes de chaque Direction.

Comment intégrer la RSE dans son métier ? L’exemple de la fonction HSE 

Dans le cadre de mon métier, responsable HSE (Hygiène, Sécurité, Environnement) basée sur notre site d’Epernon en Eure-et-Loir, je m’assure au quotidien que les dispositions soient prises et appliquées pour garantir la sécurité et la santé des personnes (visiteurs comme collaborateurs), la protection des biens, de l’outil de travail mais aussi de l’environnement. Je suis également la garante du respect de la réglementation en matière de santé, sécurité et environnement, soit plus de 500 textes à suivre. Ces missions impliquent des actions « terrain », la mise en place d’un dialogue avec l’ensemble des collaborateurs, de la structuration/organisation et enfin de la délégation, tel un chef d’orchestre. La RSE s’intègre parfaitement dans ce contexte puisqu’elle s’applique directement à mes missions et me permet d’aller au-delà de la gestion des risques sur les volets sociaux et environnementaux.

Au sein de ma Direction HSE, comme de toutes les autres directions du groupe, les enjeux de RSE sont totalement intégrés à notre stratégie et à notre plan d’action HSE. Cela nous aide à innover, à nous améliorer en continu mais aussi à prioriser certains projets en fonction de leur impact positif et de leur contribution au développement d’un tissu économique et social sur le plan local.   

J’interviens ainsi sur des sujets variés et majeurs pour notre entreprise en tant qu’acteur local. Cela comporte la réduction, et surtout la maîtrise, de nos émissions dans l’environnement (eau, air) qui permettent de contribuer à l’enjeu de santé publique de la qualité de l’eau que nous buvons et de l’air que nous respirons. La protection de la biodiversité sur notre site de IR&D et de production et, autour de ce site, la contribution au développement économique local grâce à notre ancrage territorial font également partie de mes fonctions. 

Des actions concrètes, au plus près de la « réalité » du terrain 

La « double casquette », expert métier et activateur RSE, me permet d’agir concrètement et au plus près des besoins « terrain ». Economies d’énergie, protection de la biodiversité, ancrage local, nos enjeux sont multiples !  

La recherche d’économies d’énergie est l’une des ambitions fortes impulsée par Expanscience depuis 2010. Nous sommes fiers des progrès que nous avons réalisés (-20 % sur l’eau, -17 % sur l’électricité, -23 % sur le gaz pour 100 unités produites par rapport à 2010).

La protection de la biodiversité, là où nous intervenons dans le monde et bien sûr en Eure-et-Loir, est un autre de nos enjeux majeurs. De nombreuses actions sont mises en place. Par exemple, nous travaillons en partenariat avec le Collège d’Epernon, tout proche de notre site, et membre du réseau des écoles associées de l’UNESCO. Nous aidons ces collégiens en recherche d’orientation à découvrir le milieu industriel, en leur faisant visiter nos installations et découvrir nos métiers. Les élèves viennent par ailleurs à vélo pour concevoir des cabanes à insectes et abris pour oiseaux. Ces actions pédagogiques constituent des initiatives privilégiant la biodiversité locale tout en offrant des avantages pour le fonctionnement du site. En effet, il est important de faire venir des mésanges à proximité de notre usine puisqu’elles se nourrissent de chenilles processionnaires, sources de complications sur site. Nous avons ainsi privilégié la solution de la biodiversité à une solution rapide mais moins efficace sur le long terme et potentiellement néfaste pour l’environnement comme les pesticides par exemple. 

Donner à chacun la possibilité de s’investir est important pour nous. Aussi, des collaborateurs Expanscience « amoureux de la nature » ont réalisé un inventaire de la biodiversité sur notre site de R&D et de production. L’objectif était d’identifier les espèces animales ou végétales présentes sur le secteur afin d’identifier celles qui sont à protéger ou à renforcer. Il y a beaucoup d’idées d’actions qui émergent. Les ruches, l’introduction de certaines typologies de végétaux, des abris pour certaines espèces d’oiseaux en sont de bons exemples. Nous choisirons les actions qui auront un réel impact positif sur la biodiversité locale. 

Contribuer au développement économique et social de notre territoire, et créer des liens entre les acteurs locaux est essentiel pour notre entreprise dont l’activité soutient 11 % des emplois du secteur pharmaceutique, cosmétique et chimique du département. Nous avons ainsi monté il y a 3 ans, avec l’aide d’un autre directeur de site à proximité, un Club Entreprises permettant de favoriser la synergie entre organisations. Les membres se rencontrent régulièrement afin de faire jouer l’intelligence collective et de mutualiser certains sujets comme la formation, la mobilité, la restauration collective, la garde d’enfant, la conciergerie ou encore la gestion des déchets.

Nous sommes également ravis de travailler avec la Chambre de Commerce sur une démarche d’Économie Industrielle et Territoriale (EIT). Le site d’Epernon constitue à ce titre une zone pilote pour le département dans le cadre de recherches permettant de tester la mise en place d’une économie circulaire au sein de la zone industrielle. Une première phase de collecte des besoins a été réalisée auprès des entreprises de cette zone. Cette phase a permis à chacun de mieux se connaître et permettra, je l’espère, de concrétiser de belles initiatives !

Également présidente de la Commission HSE du GREPIC (Groupement Régional des Industries Pharmaceutiques de la Région Centre), j’organise des rencontres tous les trimestres entre les acteurs de l’industrie pharmaceutique afin de partager idées inspirantes, problématiques et solutions pour faire évoluer les pratiques sur les aspects santé, sécurité et environnement. 

Faire de ses collaborateurs des acteurs du changement, tel est le pari lancé par Expanscience ! Convaincue que chacun d’entre eux à un rôle à jouer pour faire d’Expanscience une entreprise meilleure pour le monde, l’organisation vient de lancer avec ses collaborateurs et ses parties prenantes la co-construction de son futur programme de RSE à horizon 2040.  

A votre tour de passer à l'action !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Share to raise awareness
S'inscrire Rejoignez le mouvement pour ne rien manquer