Solidarité : 6 bonnes pratiques pour impliquer vos collaborateurs

Lucie Gaudens

Lucie Gaudens

Responsable Communication au sein de microDON depuis 2011.

See all

Le 9 mars dernier, à l’occasion de la 12ème édition du salon Produrable, le salon des acteurs et des solutions de l’économie durable au Palais des Congrès, microDON en partenariat avec l’agence Assemble organisait la conférence : « Les ETI au service de l’intérêt général : témoignages et bonnes pratiques pour impliquer vos collaborateurs. » Retour sur cette conférence avec Lucie Gaudens, Responsable Communication chez microDON.

Dans un contexte où les solutions d’engagement se multiplient pour permettre précisément aux entreprises d’impliquer leurs collaborateurs dans leur politique d’engagement sociétal (mécénat de compétences, pro bono, arrondi sur salaire…), par où commencer ? Comment s’y prendre pour susciter l’adhésion du plus grand nombre ? Céline Coulibre-Duménil, Directrice du Développement Responsable et de la Communication Corporate chez CARGLASS et Christelle Peignon, Référente Mécénat France du Groupe UP sont venues apporter leur retour d’expérience sur le sujet.

Vous avez manqué leurs interventions ? Voici 6 bonnes pratiques à retenir pour mieux impliquer vos collaborateurs dans votre engagement solidaire !

Impliquez-les dès la construction de la démarche

Un collaborateur engagé est un collaborateur qui se sent concerné. En apportant une dimension participative par exemple dans le choix des causes à soutenir ou les modalités d’engagement, l’entreprise multiplie ses chances d’adhésion en se montrant à l’écoute. C’est aussi une manière de sensibiliser les collaborateurs à son engagement et ses valeurs. Que ce soit par l’intermédiaire d’un vote interne, de groupes de travail, de petits déjeuners de sensibilisation… l’important est de montrer que ces décisions les concernent et que leur avis compte. Ces éléments seront par la suite des leviers sources de motivation et de performance, favorisant la mobilisation des salariés vis-à-vis du projet.

« Chez Carglass on a fait un modèle hybride d’engagement : 50 % pris en charge par l’entreprise et 50% par le salarié car on souhaitait que ce soit un véritable engagement de part et d’autre. » Céline Coulibre-Duménil de CARGLASS.

Montrez que les enjeux RSE et business sont liés

La RSE a longtemps été considérée comme une contrainte. Il est important de montrer qu’elle présente en réalité de nombreuses opportunités pour innover et répondre aux attentes croissantes des clients et autres parties prenantes. Si la RSE et l’engagement solidaire qui en fait partie, apparaissent comme des sujets annexes, l’équipe managériale ne portera pas pleinement cet engagement. La RSE ne doit pas uniquement s’exprimer au sein d’un service dédié cloisonné, mais bien être prise en compte dans toutes les composantes de l’entreprise. Il faut donc chercher à intégrer les objectifs sociaux et environnementaux dans le projet de développement de l’entreprise.

« Chez le Groupe UP, la direction RSE née il y a 2 ans a finalement disparu pour pouvoir totalement se traduire sur toutes les actions de l’entreprise, à travers 5 grands engagements. Tous les collaborateurs sont alors impliqués dans l’engagement sociétal de l’entreprise. » Christelle Peignon du Groupe UP.

Rendez votre offre d’engagement visible et lisible

Autre pratique très concrète pour donner du corps à votre engagement : mieux communiquer en interne pour mieux convaincre et engager les salariés. Donner de l’importance au projet c’est aussi fixer un cadre et déployer des moyens pour le valoriser et faciliter l’adhésion du plus grand nombre. Une plateforme dédiée permet par exemple à la fois de regrouper toutes les informations relatives aux modalités du projet (comment ça marche, pour qui, pour quoi…) mais aussi d’avoir un espace clair et accessible à tous auquel les collaborateurs peuvent se référer à tout moment. Le salarié est de cette manière totalement autonome.

« Il y a eu une telle dynamique et enthousiasme qu’il a été nécessaire de recadrer pour faire des choix sur les actions et domaines à soutenir ça génère forcément une certaine frustration mais c’est indispensable pour bien structurer, mesurer et orienter son engagement. » Céline Coulibre-Duménil de CARGLASS.

Choisissez le bon moment

Pour déployer vos actions, le calendrier est un élément clé de succès. Il faut tenir compte à la fois du contexte de l’entreprise et de son environnement (santé économique, actualités, enjeux du moment…) et veiller à ce que l’action solidaire ne soit pas « parasitée » par d’autres événements. A la fois pour que la communication interne soit pleinement mise à son service pour être impactante, et aussi pour que les salariés soient dans les meilleurs dispositions possibles pour accueillir cette offre d’engagement.

« Pour Carglass la principale difficulté pour embarquer le plus grand nombre c’est le calendrier : trouver le bon moment et le bon alignement avec les autres directions pour que l’événement solidaire trouve sa place au moment opportun. » Céline Coulibre-Duménil de CARGLASS.

Mobilisez la direction générale

Pour mobiliser la majorité du corps salarial, la direction doit s’emparer du sujet de manière unanime. L’engagement solidaire étant parfois perçu comme un sujet annexe, la hiérarchie doit porter des messages forts autour de l’opération. Un patron ou un manager engagé démontre un réel intérêt de la part de l’entreprise et permet de crédibiliser ses messages. Ainsi, la communication ne doit pas venir uniquement des équipes dédiées mais aussi de la direction, qui motivera les collaborateurs de manière plus efficace.

« La principale difficulté a été de faire entrer le management dans la dynamique et faire adhérer les directions fonctionnelles. On a écrit une politique d’engagement pour poser le cadre et montrer qu’il s’agit d’une démarche groupe. » Christelle Peignon du Groupe UP.

Faites de vos collaborateurs des ambassadeurs

Faire de ses collaborateurs des ambassadeurs est un bon moyen pour valoriser les personnalités engagées, mais aussi convaincre ceux qui hésitent à franchir le pas. En effet, ces-derniers sont particulièrement sensibles aux conseils de leurs collègues en raison du lien de confiance entre les salariés. Ainsi, des ambassadeurs volontaires, formés aux différentes modalités d’engagement seront motivés par cette forme de reconnaissance, et se montreront de véritables porte-paroles de votre engagement solidaire.

« Le mécénat est une manière de faire vivre notre démarche RSE. On a constitué un réseau d’ambassadeurs. Parmi leurs missions, ils aident les collaborateurs à mettre en place des actions solidaires à l’échelle locale sur leurs sites. » Céline Coulibre-Duménil de CARGLASS.

Your turn to take action!
Show how much this topic matters to you
Share to raise awareness
Comment
Share your experience with the community
Subscribe to our newsletter to stay up-to-date

Comments

There are no comments yet. Signup and login to be the first to share your experience or ask more details to the author.