Deforestation

Déforestation : définition, causes, conséquences et solutions

Last modified on 11 2019

Qu’est-ce que la déforestation ? Par quoi est-elle causée et quelles en sont les conséquences ? Comment lutter contre la déforestation ? Où en est la déforestation dans le monde ?

Définition de la déforestation

La déforestation est le phénomène de réduction des surfaces de forêt. On parle de déforestation lorsque des surfaces de forêt sont définitivement perdues (ou au moins perdues sur le long terme) au profit d’autres usages comme l’agriculture, l’urbanisation ou les activités minières.

Les causes de la déforestation

Dans le monde, la perte des surfaces forestières, la déforestation est causée par de multiples facteurs, certains humains et d’autres naturels. Parmi les facteurs naturels on trouve notamment les incendies de forêt, les maladies pouvant affecter les arbres ou les parasites.
Mais ce sont surtout les activités humaines qui sont responsables de la déforestation au niveau mondial. D’après le rapport sur l’Etat Mondial des Forêts publié par la FAO en 2016, près de 80% de la déforestation mondiale est causée par l’agriculture, les 20% restants se répartissant entre la construction d’infrastructures (routes, barrages) d’abord, puis les activités minières et enfin l’urbanisation. Dans le détail, voici quelques causes majeures de la déforestation :

  • L’agriculture, qui représente 80% de la déforestation. Il peut s’agir soit d’agriculture commerciale, soit d’agriculture de subsistance (agriculture paysanne locale notamment dans les pays en développement).
    • L’agriculture de subsistance représenterait 30 à 35% de la déforestation mondiale
    • L’agriculture commerciale ou industrielle (grandes cultures et élevage) représenterait 45 à 50% de la déforestation
      • L’élevage serait la cause d’environ 14% de la déforestation au niveau mondial
  • La construction d’infrastructures représenterait environ 8% de la déforestation
  • Les activités minières seraient responsables d’environ 6% de la perte forestière
  • Et l’urbanisation autour de 5%

Contrairement à ce que l’on entend souvent, les industries forestières ne sont donc pas parmi les grands responsables de la déforestation. L’explication est simple : les entreprises de l’industrie forestière exploitent le plus souvent des surfaces de forêt de culture, c’est-à-dire des forêts qui sont régulièrement replantées afin d’être exploitées de façon durables.

Les conséquences de la déforestation

La déforestation a de nombreuses conséquences sur les écosystèmes naturels et cela pose de sérieux problèmes de résilience.

Conséquences de la déforestation sur la biodiversité

La conséquence la plus connue de la déforestation est la menace de la biodiversité. En effet, la forêt est un habitat très dense en biodiversité mondiale, certaines forêts étant même de véritables hub de biodiversité parmi les plus riches du monde. Qu’il s’agisse de mammifères, d’oiseaux ou encore d’insectes, d’amphibiens ou de végétaux, la forêt abrite des espèces parfois rares, souvent fragiles.
En détruisant ces milieux naturels, les activités humaines menacent donc l’existence de ces espèces et cela peut avoir des conséquences importantes sur les équilibres naturels. Ainsi, dans certaines régions d’Afrique, les grands singes comme les gorilles argentés sont en voie de disparition à cause de la réduction progressive de leur habitat naturel, notamment à cause de la déforestation.
Pour plus d’information, voir nos articles :

Conséquences de la déforestation sur les sols

La déforestation fragilise aussi les sols. En effet, la présence d’une forêt sur un sol tend à rendre ce sol plus riche en matière organique, mais aussi plus résistant aux intempéries ou à l’érosion. De ce fait, lorsqu’un espace forestier et détruit, le sol se fragilise peu à peu et rend l’écosystème plus vulnérable aux catastrophes naturelles comme les glissements de terrain ou les inondations.

Conséquences de la déforestation sur le changement climatique

La déforestation a aussi un impact très fort sur le changement climatique. En effet, les arbres stockent du CO2 tout au long de leur vie. En détruisant ces arbres, on réduit donc la capacité de l’écosystème mondial à stocker du CO2. Moins d’arbres, c’est moins de CO2 absorbé et donc plus d’effet de serre. De ce fait, on estime que la déforestation est responsable à l’échelle mondiale de l’équivalent de 11.3% des émissions de CO2 d’origine anthropique, ce qui en fait l’un des plus gros facteur de réchauffement climatique à peu près à égalité avec le transport routier et la consommation énergétique des bâtiments.
Pour plus d’informations, voir : Pour lutter contre le changement climatique, lutter contre la déforestation

Comprendre la déforestation en vidéo

Pour comprendre les enjeux de la déforestation, consultez cette vidéo de l’AFP.

La déforestation dans le monde

A travers le monde, la déforestation n’est pas homogène. Certaines régions du monde sont parvenues à protéger leurs forêts de la déforestation alors que d’autres voient leurs forêts diminuer depuis des années. Voici quelques exemples de la situation de la déforestation dans le monde, notamment dans les trois grandes zones de déforestation mondiales : l’Asie du Sud-Est (l’Indonésie en particulier), l’Amazonie (le Brésil notamment) et l’Afrique.

La déforestation au Brésil et en Amazonie

Le Brésil et le bassin amazonien sont aussi des zones importantes de déforestation au niveau mondial. La forêt amazonienne est l’un des plus grands hot-spots forestier mondial, avec des réserves de biodiversité très importantes. Elle est aussi considérée comme l’un des poumons de la planète pour sa capacité à stocker le carbone et à produire de l’oxygène. Depuis les années 1960, cette zone est soumise à une déforestation rapide : elle aurait perdu près de 760 000 km2 de surface de forêt depuis les années 1960, soit près de 20% de sa surface initiale. Au départ, avant les années 1980-1990, l’essentiel de la déforestation était liée à de grands projets industriels (barrages, routes, mines) et à l’agriculture de subsistance des petits paysans locaux. Toutefois, depuis une trentaine d’années les causes de la déforestation sont en train d’évoluer. Le développement de l’agriculture industrielle et notamment de l’élevage a entraîne une accélération rapide de la déforestation.

Déforestation et élevage dans la forêt amazonienne

Selon les différents rapports sur le sujet (Greenpeace, FAO) l’élevage serait responsable d’environ 70 à 80% de la déforestation dans la région amazonienne, si l’on inclue la production de soja ou d’aliments pour le bétail. Le développement d’une production intensive d’élevage, associée à une consommation toujours plus importante de viande dans les pays développés serait ainsi la cause principale de la déforestation amazonienne.

La déforestation en Asie du Sud-Est, en Indonésie et à Bornéo

L’Indonésie et l’île de Bornéo sont emblématiques du phénomène global de déforestation. En effet cette région de l’Asie du Sud-Est est naturellement l’un des plus riche réservoir de forêt et de biodiversité dans le monde. Mais dans le même temps, c’est aussi l’une des régions qui subit le plus fortement la déforestation depuis quelques décennies. Selon la FAO, rien qu’entre 1990 et les années 2000, l’Indonésie aurait perdu environ 3 millions d’hectares de forêts. et le phénomène s’accélère : le pays aurait encore perdu 6 millions d’hectares de forêt entre 2000 et 2012.

Déforestation et huile de palme

L’une des causes les plus importantes de la déforestation en Indonésie et à Bornéo est sans doute la production d’huile de palme. Selon la FAO, entre 1990 et 2000 ce sont près de 6 millions d’hectares de plantations d’huile de palme qui auraient progressivement remplacé les forêts indonésiennes. L’industrie de l’huile de palme a longtemps été l’un des plus gros contributeurs de la déforestation en Asie du Sud-Est. 80% de la déforestation indonésienne serait d’ailleurs pratiquée illégalement. Mais face à la pression des ONG et de nouvelles réglementations, ainsi que des consommateurs la situation de la filière d’huile de palme commence doucement à se normaliser. Des certifications commencent à apparaître, notamment des labels d’huile de palme durables. L’Indonésie représenterait aujourd’hui près de 35% de la production mondiale d’huile de palme durable. L’industrie pose encore de sérieux problèmes environnementaux, mais la mise en lumière médiatique de ce sujet commence à faire bouger les lignes.

La déforestation en Afrique

L’Afrique est également une grande zone de déforestation dans le monde. En fait, l’Afrique subit une déforestation plus importante que l’Asie : environ 2 millions d’hectares de forêt disparaissent chaque année en Afrique. Même si on parle moins de la déforestation africaine que de la déforestation asiatique, l’Afrique est aujourd’hui extrêmement menacée par la déforestation.

Les causes de la déforestation en Afrique : l’agriculture locale

A l’inverse de l’Asie ou de l’Amazonie, l’Afrique subit une déforestation dont les causes essentielles ne sont pas liées à l’agriculture commerciale. La majorité de la déforestation africaine est le fait de petits paysans qui produisent une agriculture locale de subsistance.

À votre tour d'agir !
Ces informations vous sont utiles ? Montrez-le !
Partagez pour faire connaître ce sujet !
Commentez
Partagez votre expérience avec la communauté
Abonnez-vous à notre newsletter pour rester informé

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire. Inscrivez-vous ou connectez-vous pour être le premier à partager votre expérience ou poser votre question à l'auteur.